Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 16:57

J'ai passé beaucoup de jeudi soirs de suite en short sur du gazon, mais je dois dire que ces derniers temps j'ai dérogé à la règle. Hier encore j'ai séché l'entraînement pour assister à la 1ère Nuit du Sport Féminin organisée conjointement par la Licra et Interactiva. Mais je ne me suis pas contentée d'écouter puisqu'on m'avait demander d'y jouer un rôle!

Cette soirée avait pour but de sensibiliser sur les problématiques du sport au féminin, qu'on connait bien: sous-médiatisation, préjugés, difficultés d'accès à la pratique... Elle réunissait des sportives et sportifs, des journalistes, des représentant-e-s d'associations (dont Femix'sport), des artistes...

Il s'est passé des tas de choses dans cette soirée riche en émotions et en conversations, puisque j'ai pu faire ma première intervention en public en tant que Gabrielle/Entrées en Lice et rencontré tout un tas de personnes passionnées!

 

http://www.licra.org/licra/sites/default/uploads/image/licra_sur_le_terrain/commissions/sport/nuit-sport-feminin-091210.jpg

Carine Bloch (Licra), Jacques Cortie (Sportiva-Infos) et Chantal Jouanno

Source: Sportiva-Infos

Quelques idées qui m'ont marqué:

 

Chantal Jouanno, notre nouvelle ministre des Sport, venue au début de la soirée (surprise!) qui martelait que les femmes font autant de sport que les hommes, mais différemment. En particulier, pas en club, et qu'elles étaient alors privées d'un espace de pratique et de vie en collectivité. Et qui regrettait que le sport féminin soit resté une priorité depuis des dizaines d'années... ce qui signifie qu'on n'arrive pas vraiment à le développer.

Catherine Louveau (passionnante sociologue du sport) qui a parlé des barrières que les femmes opposent elles-mêmes à la pratique sportive, qui préfère parler d'égalité (d'accès à la pratique) plutôt que de parité. Et qui a insisté sur la nécessité de faire venir les garçons dans les sports les plus féminisés.

Jean-Jacques Sarthou (prof et entraîneur de rugby) qui expliquait que la pratique du rugby en mixité chez les enfants permettait aux garçons comme aux filles de changer leur regard sur les différences supposées entre les sexes. Et soulignait que le sport féminin c'est la performance et non un spectacle de corps qui doivent être tels que le veulent les hommes.

 

Mais ce n'est pas tout (teasing!) A venir:

Rencontre avec des sportives de haut niveau

A lire, à voir

http://www.desfillesenovalie.org/test/1454NocheBon.jpg


 

Gloups, ya Madame la Ministre!

Quand Jacques Cortie, le fondateur de Sportiva-Infos est venu me parler de la Nuit du Sport féminin et m'a proposé carrément d'être intervenante, j'étais super contente mais j'avais déjà un peu le trac. Quand je suis arrivée hier soir, on m'a dit: "Et vous savez que Chantal Jouanno vient!".

- Heu, non... Mais surtout, je me suis pointée en baskets, là... " (rapport que ça glisse moins sur la neige/glace).

Heureusement, je me suis cachée derrière des ex-rugbymen et Madame la Ministre a fait son allocution sans voir mes lacets argentés. Quoiqu'il en soit, que la Ministre des Sports se déplace pour l'occasion, c'est  de bon augure pour le développement du sport féminin.

Et je peux maintenant me la péter sans vergogne.

 


 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 09:00

Je vous avais parlé du film "Football Under Cover" qui relatait l'incroyable match qui avait été organisé entre l'Equipe nationale féminine Iranienne et une équipe de footballeuses amateures de Berlin. Et j'ai eu la belle surprise de voir que la jeune réalisatrice allemande Marlene Assmann ne s'est pas arrêté là dans sa volonté de faire du football féminin un outil de rencontres et de solidarité.

 

Elle et des amies footballeuses ont monté le festival Discover Football, dont la première édition a eu lieu en juillet dernier. Le principe: organiser un tournoi de football avec 7 équipes venues du monde entier, "au sein desquelles les joueuses rencontrent des difficultés pour pratiquer leur sport, des équipes engagées au plan social et qui considèrent le football comme un moyen d’intégration", et le BSV-Al-Dersimpsor, l'équipe même qui est allée à Téhéran.

Sont ainsi venues des sportives de tous horizons, avec une liste d'invitées en forme d'inventaire à la Prévert: l'équipe Nationale d'Afghanistan, de jeunes femmes du Paraguay, des Indiennes Quechuas venues d'Equateur, des Autrichiennes, une équipe solidaire du Libéria, une association zambienne qui lutte contre le SIDA, une équipe mêlant Israéliennes et Palestiniennes, un club de Téhéran et enfin une équipe de Serbie.

L'évènement sera en principe renouvelé...tenté-e-s par un voyage à Berlin? D'autant que ce sera l'année de la Coupe du monde féminine également hébergée en Allemagne. Et enfin, une étrange coÏncidence: le stade choisi pour les réjouissances était à deux pas de l'auberge de jeunesse de mon dernier séjour berlinois, en plein dans le quartier de Kreuzberg et je suis souvent passée devant.Au moins, je ne me perdrais pas en route!

 

Silke, relations publiques et milieu de terrain, a très gentiment accepté de m'envoyer quelques photos:

 

discover-0309.jpg

discover 0431(2)

discover 5102

discover 5381

discover 5613

discover 7342

 

Et enfin, merci à Karine de m'avoir passé l'info!

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 08:00

... au sens propre comme au sens figuré, voici le visuel du prochain Open LFB, la fabuleuse ouverture du Championnat où toutes les équipes s'affrontent, à Paris les 16 et 17 octobre prochain.

Evidemment, on en reparlera...

 

http://www.basketlfb.com/upload/news/zom_20100628-145754-1.jpg

  Source: LFB

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 08:00

Au moment où l'Equipe magazine n'imagine pas un instant que les femmes puissent se passionner pour le sport, il y a des pubeux un peu plus malins et au courant de ce qui se passe dans la vraie vie. Voyez plutôt: les Théâtres Parisiens Associés lançent une nouvelle fois leur opération promotionnelle pendant la Coupe du Monde, en proposant de belles réductions.

http://www.theatresparisiensassocies.com/media/images/footdetheatretpa.jpg

D'après le président du syndicat, ceux qui viennent profiter de l'offre pendant que leur copine est devant le match sont nombreux.  "Foot de théâtre", démontre donc en creux ce que l'Equipe préfère ignorer... Rien que pour ça je leur souhaite du succès! (et ceci n'est pas une pub: j'attendrai personnellement la fin du Championnat avant de remettre les pieds au théâtre).

 

 

 

Photo trouvée ici

 

 

 


Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 09:00

On a toujours un oeil sur les "petites", "la relève", bref, les "gamines"...  ces équipes de jeunes sont très importantes. Certaines, on le sait, sont des futures championnes, d'autres malheureusement ne continueront pas sur leur lancée, d'autres encore un peu en retrait exploseront sans doute une fois senior. Les "Bleuettes" ne sont pas encore adultes, certaines sont déjà très pros, mais toutes ont encore une spontanéité que j'adore percevoir sur les images de leurs matchs. Encore plus que leurs aînées, elles sont de parfaits modèles pour donner envie à d'autres de s'y mettre le dimanche. Chez les filles, elles sont encore moins médiatisées que les "grandes", mais pas moins performantes:

 

- nos handballeuses juniors se sont qualifiées haut la main pour leur Mondial (du 17 au 31 juillet 2010) avec trois victoires consécutives, face à la Croatie, l'Islande, puis la Roumanie.

http://www.ff-handball.org/typo3temp/pics/726b33d067.jpg

- nos petites footballeuses viennent de remporter la Coupe d'Europe des moins de 19 ans face à l'Angleterre, et surtout en ayant sorti les redoutables Allemandes en demi-finales.

http://www.footofeminin.fr/photo/2146622-2990385.jpg?v=1275770519

- et dans l'athlétisme, parmi les huit cadets français qui ont passé la sélection européenne pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (17 au 23 août), on compte 5 jeunes filles:

http://www.athle.com/upload/medias/24/27924_big.jpg

 

 

On ne retrouvera pas forcément ces jeunes plus tard, car continuer dans le très haut niveau une fois adulte n'est jamais facile, c'est synonyme d'engagement et de sacrifices. Mais plus encore pour les filles, qui auront encore plus de difficultés à vivre de leur sport et à en tirer de la reconnaissance, et à qui on fait comprendre très tôt que la soi-disant "vie de femme" est incompatible avec le sport.

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 08:00

Mon médecin traitant ne voit pas d'un bon oeil ma pratique sportive. Chaque saison, quand je viens réclamer mon certificat médical, elle fait la grimace en me demandant combien de temps encore je compte continuer le football. Et la course à pied. Trop dangereux, trop fatigant... A la moindre blessure, son avis est sans appel: "Arrêtez donc, madame!".

 

Où je veux en venir? Voici: par l'intermédiaire d'Isabelle Germain que je remercie encore, j'ai eu la chance de rencontrer l'auteure du livre "Le Sport au féminin". Cet ouvrage créée un véritable précédent en décortiquant la santé des femmes sportives dans ses moindres détails, même les plus intimes.

Autour de la table, fans de sport comme non-sportives convaincues avaient de nombreuses questions à poser et les conversations se sont avérées passionnantes... L'esprit de compétition, le haut niveau, le dopage, mais aussi le sport pour les enfants, les médias sportifs, l'image des sportives et les préjugés, la maternité... tout ceci a été abordé et la soirée, par ailleurs très joyeuse, est passée très vite.

http://www.editionschiron.com/fr/images_db/couv-sportaufeminin-stand.jpg

 

Caroline Payot-Podevin est médecin, mais a elle-même été cycliste de haut niveau. Elle nous raconte ainsi qu'avec un encadrement et des médecins très majoritairement masculins, certains aspect typiquement féminin de la santé des sportives passent complètement inaperçues: anémie, aménorrhée (absence de règles), anorexie...

Loin de se focaliser uniquement sur le haut niveau, Caroline PP rappelle que les carences en fer comme les problèmes d'incontinence d'effort, par exemple, peuvent concerner toute femme qui pratique un sport. Mais là où beaucoup se contentent de pointer le problème en conseillant l'arrêt de la pratique, elle expose surtout les solutions existantes. Par exemple, elle consacre tout un chapitre à la traumatologie où elle détaille les points à surveiller particulièrement chez les femmes, qui sont différents des hommes: cheville, ceinture pelvienne... Sont abordés aussi les cas particuliers de l'adolescente et de la sportive ménopausée.

Car Caroline PP est formelle: "Non, les femmes ne sont pas plus fragiles que les hommes! Elles ont des spécificités différentes qui doivent être prises en compte."

 

Personnellement, j'ai carrément découvert certaines choses à la lecture du livre. Du coup, je me sens un peu mieux armée pour m'occuper correctement de moi.

Le livre est paru en 2009 mais n'a pas fait grand bruit lors de sa sortie. Caroline PP regrette que même au sein du corps médical personne n'ait vraiment cherché à combler les lacunes du suivi médical des sportives. Paradoxal, alors même que les femmes se mettent de plus en plus au sport, pour la santé comme pour la passion.


Le Sport au féminin, Dr Caroline Payot-Podevin, Editions Chiron, 18€

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 07:00
Vendredi dernier à Blois, les Bleues nous ont gratifié d'un très beau match contre l'Irlande, qu'elles ont remporté 19-9. Voilà de quoi effacer le goût de la défaite de la semaine dernière.

Mais je voulais surtout vous faire part de l'excellente idée de la Fédération Française de Rugby, qui a permis hier soir aux fans des Bleues de regarder le match depuis leur site, par ailleurs retransmis sur Orange TV. C'est une lectrice qui m'a transmis l'info je l'en remercie! C'était juste à temps pour que je puisse voir le match, pas pu relayer le lien...mais on peut espérer que ce soit renouvelé, au moins pour les deux autres matchs qui auront lieu en France.

http://www.rugbyclubblois.com/images/phocagallery/Feminines/thumbs/phoca_thumb_l_semaineirlande_2010-02-12_5497-pc.jpg
Je crois que c'est Fanny Horta, auteur de 2 essais dans les 20 premières minutes, qui a le ballon.
Quelqu'un peut confirmer? (je sais, c'est nul mais les photos légendées des joueuses sont rares...)


Le rugby-club de Blois avait par ailleurs réservé un bel accueil aux joueuses irlandaises et françaises en organisant une véritable semaine de fête, avec animations et séances d'initiation au rugby féminin. Le jour du match, l'ambiance était au rendez-vous, avec une banda qui n'a pas faibli et a joué tout le long du match malgré le froid. Les spectateurs n'ont eux aussi pas manqué de se faire entendre. Espérons que ce genre d'évènement fera tache d'huile car c'est aussi à l'échelle locale que l'on développe la notoriété d'un sport!



La photo qui ilustre cet article est tirée de tout une galerie photo de l'évènement, que vous trouverez ici.




Les autres résultats du week-end:

samedi:
Italie - Angleterre
0-41

dimanche:
Pays de Galles - Ecosse
28-12








Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 22:20
Vous connaissez peut-être le groupe La Barbe. Ces trublionnes féministes jouent les trouble-fête lors d'assemblées. et autres colloques, où se rassemblent surtout des hommes. Affublées de fausses barbes, elles montent à la tribune pour faire un petit discours qui pointe de manière toujours drôle l'absence des femmes dans ces réunions très sérieuses. Et une de leurs membres m'a appris qu'en mai dernier, elles se sont introduites dans une réunion du Comité Olympique Français, institution particulièrement testostéronée.

http://www.labarbelabarbe.org/Accueil_files/clofullia.jpgPhoto trouvée sur le site de La Barbe

Voici la vidéo de leur action. Le monsieur qui tient le crachoir tente bien de se raccrocher aux branches, mais il a beau dire, on ne voit pas de femmes dans cette assemblée...par contre on voit bien David Douillet, qui n'est pas exactement un chantre de la parité sportive.

         


L'occasion de rappeler que dans le monde du sport aussi, mieux vaut avoir du poil au menton pour avoir voix au chapitre. C'est vrai pour les grandes instances dirigeantes du sport, mais c'est vrai aussi tout en bas de l'échelle. Par exemple, je trouve révélateur qu'en proportion du nombre de pratiquantes, il y ait en général beaucoup moins de femmes coachs ou dirigeantes de clubs. Je n'ai moi-même eu, depuis l'enfance, que des coachs masculins dans les différent sports que j'ai pratiqué. Mais ce qui est encore plus révélateur, le fait que les femmes n'entraînent  quasiment que dans des clubs exclusivement féminins. De quoi réfléchir...





Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 23:05

Je vous ai déjà parlé du site Courir au féminin, qui comme son nom l’indique rassemble une communauté de coureuses à pied de tous horizons et de tous niveaux. Et comme j’aime bien CAF, j’ai couru dans mon kiosque à journaux lorsque sa fondatrice, Cécile Bertin (qui court des 100km et des marathons comme qui rigole), a annoncé la parution d’un nouveau magazine dont elle est la rédactrice en chef: "Running pour elles", un mag de running entièrement consacré aux femmes.

 

http://www.courir-au-feminin.com/images/stories/RunningPourElles/Running_pour_elles_COUV_1.png

 

Tout d’abord, un grand coup de cœur et un gigantesque hourra : j’ai entre les mains un magazine qui n’a pas peur de montrer des mollets affûtés et des quadriceps galbés…Un magazine qui montre des femmes de tous âges et de toutes statures…certains devraient en prendre de la graine. En bref, les femmes qui y figurent en photo n’ont rien des mannequins filiformes et surréalistes qu’on nous inflige habituellement : ce sont des « vraies personnes », en l’occurrence de vraies runneuses (dont certaines sont membres du forum Courir au Féminin, paraît-il).

 

Et puis, il n’y a que des femmes en photo. Moi qui suis fermement convaincue que c’est en montrant des femmes pratiquant du sport qu’on changera les mentalités, ça ne peut que me plaire.

 

Ensuite, je regarde en général avec assez de circonspection ce qui est rose bonbon, j’ai toujours peur de tomber sur des cucuteries sans nom. Dans ce cas précis j’avais peur de tomber sur un panégyrique des courses féminines et des effets amaigrissants du jogging. Ces sujets sont bel et bien présents, OK, mais on parle aussi du marathon de New-York et des 20 km de Paris. Et derrière le titre accrocheur « Je cours plus vite que mon mec », j’ai trouvé des portraits de femmes au caractère bien trempé, des compétitrices accros à la course à pied dont les amoureux jouent les supporters (de quoi faire un club avec ma copine Mariel, femme de sportif). Et j’ai adoré lire ça « Je n’ai pas honte de dire que j’aime souffrir durant l’effort ». J’ai l’impression qu’un cap est franchi.

 

Alors bien sûr, la mise en page est un peu trop girly pour moi et on n’échappe pas à l’article sur le ventre plat et à l’éternel sujet sur la nutrition - quoiqu'il rappelle quelques règles de bon sens…Mais je garde à l’esprit qu’il y a un public à conquérir, et que prêcher des convaincues ne sert à rien. Je ne suis pas vraiment pour repeindre les magasins de sport en rose, mais mieux vaut courir en jupette fuschia que ne pas courir du tout.

 

D’autant que le fond est là : le plan pour courir un 10km, le choix des chaussures, c’est clair et sérieux. Ce premier numéro est résolument tourné vers les débutantes, je le trouve vraiment décomplexant et il donne envie de courir : une première impression vraiment favorable, donc !

 

 

Ce qui me plairait dans les prochains numéros ? Des interviews de sportives de haut niveau qui racontent leur parcours, un ou deux sujets sur les résistances que peuvent rencontrer dans leur entourage les femmes sportives…en tout cas j'attends le prochain opus de basket ferme.

 

 

Edit du 15/01/10: Je vous encourage aussi à lire l'avis de Carmel de Malin Maligne!

 

 

 

Couverture trouvée sur www.couriraufeminin.com

Running pour Elles n°1  - 4,95€

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 12:00
Au Zimbabwe comme dans d'autres endroits du monde, les personnes atteintes du sida sont encore victimes de préjugés et souvent mises à l'écart. Pour tenter de changer un peu les mentalités, des femmes séropositives du bidonville d'Epworth, à Harare, ont décidé de former des équipes de football pour participer à la "Positive Women's Soccer League".

Le Courrier International de cette semaine reprend un article qui relate l'expérience des ARV Swallows (les Avaleuses d'Antirétroviraux) qui ont remporté le championnat. Des femmes de tout âge se sont engagées dans l'expérience; certaines ne connaissaient rien au football et sont donc parties de zéro.

http://www.timeslive.co.za/multimedia/dynamic/00296/594136_568773_296136b.jpg
Cette initiative ne fera certes pas reculer le sida au Zimbabwe,  n'améliorera pas les conditions de vie des habitants d'Epworth, mais a donné un but et une nouvelle confiance en elles à quelques femmes touchées par la maladie. Une des fondatrices des Swallows confie, dans cet autre article de allAfrica.com (en anglais): "J'ai réalisé que jouer au football - un jeu qu'on suppose réservé aux hommes- pouvait nous aider à gagner le respect de la société, d'abord en tant que femmes, capables de faire n'importe quoi, puis comme personnes vivant avec le HIV."

Ce joli défi qu'elles ont relevé a même fait l'objet d'un documentaire de Médecins sans Frontières. Pour l'instant il n'a été diffusé que dans quelques pays, lors de festivals ou d'évènements particuliers, mais vous pouvez voir sa bande-annonce sur le site du film.

http://www.timeslive.co.za/multimedia/dynamic/00296/594136_568775_296135b.jpg

Photos trouvées ici

Et pour les nuls en géo comme moi, qui ne savent pas où est le Zimbabwe, voici une petite carte!



Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article

Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....