Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:00

Voilà qui fait mentir mon précédent billet, lorsque je déplorais que l'échec d'une femme en particulier conduisait à considérer que toute autre femme échouerait. Et bien pas à Clermont semble-t-il, puisque Corinne Diacre a été nommée entraîneuse de l'équipe (masculine) de Ligue 2, pour succéder à Helena Costa.

Mais - car il y a un mais! - voilà les médias qui s'empressent de préciser que Mme Diacre vient d'obtenir son Brevet d'entraîneur de football professionnel. Lequel diplôme étant soi-disant nécessaire pour exercer à ce niveau, et Corinne Diacre étant soi-disant la première femme à l'obtenir.

Les Nouvelles News prennent la peine d'aller un peu plus loin. En réalité, Elisabeth Loisel a déjà obtenu ce diplôme en Validation des Acquis. Ensuite, plus d'un entraîneur de Ligue 1 exerce sans posséder ce brevet.

 

Alors, des exigences plus élévées pour les femmes?

Ce n'est pas nouveau que les femmes pensent toujours devoir en faire plus (plus de diplômes, plus d'expérience) avant de s'estimer assez compétentes pour un poste. On sait que statistiquement un homme postulera à un job s'il estime avoir 50% des capacités requises par la fiche de poste. Une femme ne postulera que si elle estime posséder 80% de ces requis. Et comme qui ne tente rien n'a rien...

Ma seconde réaction a donc été: "Mais pourquoi s'est-elle cassée le <bip> à passer ce foutu brevet alors que certains de ses collègues se sont sans doute contentés de faire connaître urbi et orbi leurs ambitions et leurs compétences?" Je ne connais pas le milieu du foot professionnel, et j'imagine que Corinne Diacre connaît les règles du milieu. Mais lui a-t-on seulement permis de faire jeu égal avec ses confrères?

 

 

http://medias.lequipe.fr/img-photo-jpg/assistante-de-bruno-bini-corinne-diacre-partage-son-exp-ence-avec-les-bleues/1500000000206775/0:0,2041:1028-665-0-70/c447a.jpg

 

 

Edit 16/07/2014:

En réalité, Helena Costa aussi est titulaire de diplômes prestigieux. Cet article très intéressant précise qu'"elle dispose d’un bien meilleur CV que la plupart des entraîneurs Français mais il lui reste la légitimité et la crédibilité à acquérir sur le terrain". ça vous rappelle quelque chose? Ben oui, c'est caractéristique de nombreux parcours pro féminins. Et donc, au-delà du "coup de com'" qui leur a été reproché, Clermont foot cherchait sans doute à se doter d'un très bon entraîneur mais à moindre coût.

L'article m'a été transmis par Dominique Crochu qui connaît très bien le thème de la mixité dans le football pour avoir travaillé des années à la FFF, merci à elle :-)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Luciamel 15/07/2014 12:50

Raisons pour lesquelles, si j'ai bien compris son interview et ce qu'elle a au bout du compte dénoncé, Helena Costa a jeté l'éponge...

Gabrielle 16/07/2014 21:05



Oui, elle s'est senti traitée comme quantité négligeable. On ne saura peut-être pas vraiment ce qui s'est passé, mais quand on voit le parcours de la dame, c'est dommage pour eux (cf l'article en
lien dans l'Edit).


et là, j'aimerais tellement que C. Diacre fasse grimper l'équipe en L1, ça serait un pas formidable contre les préjugés.



Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....