Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 19:32

Six mois après la coupe du Monde féminine les footballeuses n'ont pas envahi les médias, mais ne sont pas retombées dans l'oubli pour autant. Le changement majeur qu'aura apporté cette coupe du Monde c'est surtout la diffusion de matchs de D1 féminine sur la chaîne France 4. Des voix s'étaient élevées pour protester, arguant que le championnat, ultra dominé par une seule équipe, serait nul au possible à suivre. Il semble pourtant que les spectateurs soient plutôt au rendez-vous, le dernier match ayant rassemblé 325 000 téléspectateurs. Il faut dire qu'il s'agissait d'une des meilleures affiches du championnat (OL - Juvisy) mais c'est honorable, quand on pense que l'année dernière le même match se déroulait sans caméra dans un stade vide ou presque.

Vue aussi cette interview de la capitaine des Bleues, Sandrine Soubeyrand, pour le magazine Marie-Claire. Plutôt pertinente. On est clairement dans la com' mais le message passe bien. Pour une fois qu'on ne se sert pas d'une sportive comme mannequin... et puis l'apparition de footballeuses dans les mags féminins en fait des modèles potentiels pour les jeunes filles. Positif, donc.

Evidemment tout n'est pas rose puisqu'à lire cette interview de Sandrine Mathivet, l'entraîneuse (oui, je tiens à ce terme-ci!) de Juvisy, les obstacles au foot féminin sont bel et bien réel et la Fédération Française de Foot ne prend pas de mesures radicales pour le favoriser. Pour fournir un championnat de D1 plus relevé et donc plus intéressant, il est évident qu'il faudrait transférer une partie de l'argent gagné par les garçons au profit du foot féminin. Ce qui semblerait normal dans d'autres fédérations où l'on joue collectif semble honteux dans un sport où on refuse encore de voir que si l'on regarde moins le football au féminin c'est parce que l'on n'y a pas mis les moyens, pas parce que ce sont des femmes.

 

http://www.leprogres.fr/fr/images/9D3F600E-3B21-480B-9EB5-9B8A8F9F02CE/LPR_03/photo-stephane-guiochon.jpg

Photo Stéphane Guiochon, trouvée ici

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 11:52

Soit le championnat national féminin de foot en Finlande. La finale opposant le PK-35 Vantaa du Ilves a fait l'objet d'une diffusion TV sur une des plus grandes chaînes du pays, pile au moment du match France - Nouvelle-Zélande dont ici on n'a que pouic à faire.

 

Le pays est 19e au classement FIFA féminin, compte peut-être 30 000 joueuses en tout. Le stade était au trois-quart vides et j'ai trouvé réalisation un peu foireuse, mais c'était la finale du championnat national féminin à la télé.

Je ne sais pas si en France, on supporterait de regarder un match en voyant qu'il n'y a pas de spectateurs dans les tribunes...

Il faut dire qu'il y a un rapport au sport un peu différent ici. J'ai l'impression que leur diversité est beaucoup mieux reflétée par les médias. Je suis tombée en zappant sur des matchs de l'Euro masculin de Volley (qui en a vu un extrait en France?). Sur de longs reportages sur les concours de lancers aux championnats du monde de Daegu. Et aussi sur des concours internationaux de soulevage de troncs (hé oui...).

 

Dans ma toute petite ville il y a une foultitudes de terrains de sports et j'ai déjà croisé des coureurs, des cyclistes, des footballeuses,  des skieurs de fond à roller (quand ya pas de neige...), des joueuses de pesäpallo (je vous en parlerai) des hockeyeurs sur parquet (quand ya pas de glace...), des lanceuses de poids, des kayakistes...

 

Sinon, lors de la finale de la Naisten Sumoen Cup 2011, c'est le PK-35 qui a gagné 2-0.

 

http://www.suomencup.fi/files/Naisten_Cup_PK-35_juhlii_1_NETTI%7B569x404%7D.jpg

Photo trouvée ici

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 11:32

Bon, l'Equipe de France féminine a terminé  4e  de la coupe du Monde de foot...* Personnellement j'ai eu plaisir à regarder les matchs, j'ai vu du beau jeu, j'ai vibré, crié, rongé mes ongles, dansé dans mon salon, engueulé ma télé... le sport comme je l'aime!

Et puis il y a beaucoup de positif sur l'image de la discipline.

 

On ne pourra plus dire "Le foot féminin n'intéresse personne"

 

Le match de USA-France a rassemblé 3 millions de spectateurs, répartis entre Eurosport et Direct8, et les joueuses de l'Equipe de France ont figuré plusieurs fois en Une de divers journaux. Même si un spectacle n'a pas besoin d'attirer les foules pour être de qualité (l'inverse est valable aussi), c'était un argument fort contre la médiatisation du sport féminin. Les esprits chagrins n'y peuvent plus rien: les footballeuses ont plu au public.

 

Evidemment, pour savoir s'il s'agissait de chauvinisme plus que d'amour du beau jeu, attendons les chiffres d'audiences de la finale (ce soir**).

 

 

On ne peut plus dire: "C'est pas génial d'être footballeuse pour une fille"

 

J'ai toujours été fière d'être footballeuse, mais maintenant, vu le concert de louanges que l'on a entendu... un peu de leur gloire retombe sur nous, les amateures pur sucre :) Les Bleues forment une équipe attachante, on les voit désormais comme des filles sensées, travailleuses, talentueuses...

Tous les arguments les plus idiots contre le football féminin tombent: leurs corps de sportives n'ont rien de masculin. Et même la plus grande peur des parents, que le foot "en fasse une lesbienne", n'a plus lieu d'être tant on a souligné qu'une des joueuses est un couple avec un footballeur - je pense d'ailleurs que c'était fait dans ce but précis. Je sais bien qu'on devrait se foutre de savoir si une femme est jolie et hétéro, mais comme ça, même les fillettes qui ont des parents débiles rétrogrades pourront jouer au foot si elles le veulent...

 

Ceux qui estiment que "le foot c'est quand même un truc de mec" deviennent marginaux (et aigris).

 

 

Mais on a encore un problème avec notre conception du football

 

Ca sonnait parfois exagéré et hypocrite, comme le souligne bien Pascal sur son blog.

Et il est parfaitement débile de comparer les Bleues à leurs collègues masculins. Le joli parcours des Bleues n'est pas une consolation; si les hommes étaient champions du Monde, le mérite des femmes serait le même.

Concernant l'inévitable comparaison des salaires: j'aurai aimé entendre quelqu'un dire que ce sont les hommes qui sont trop payés et que c'est leur salaire à eux qui devrait être ramené au niveau des femmes.

 

 

http://www.footofeminin.fr/photo/art/default/3134747-4479301.jpg?v=1310843936

Elodie Thomis, auteure d'un but hier contre la Suède

Photo: Eric Baledent, trouvée ici

 

 

*Si vous n'avez pas suivi le déroulement de la compétition (quoi?!! comment?!!?) je vous invite à fureter sur le site Footofeminin.fr et sur Femmes de Sport.

 

** USA - Japon, à 20h30 sur Direct8 et Eurosport

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 16:53

Soyons bien clair: les médias qui encensent aujourd'hui le foot féminin ne sont pas à remercier, c'est normal de parler d'une équipe qui accède aux quarts de finale, puis aux demies d'une Coupe du Monde. Et pourquoi en parlent-ils d'un coup, quitte à enjoliver un poil leur soupe? Parce que le public veut de la victoire et de la légende. C'est comme l'année dernière avec l'athlétisme. Faut-il donc râler qu'on nous impose le foot féminin et lui tourner le dos par dégoût du marketing?

http://www.footofeminin.fr/photo/art/default/3122199-4460950.jpg?v=1310335297

 

Tout comme l'année dernière, je suis bien consicente qu'on se précipite pour nous vendre une image de sportifs passionnés, solidaires et modestes, mais je ne veux pas bouder mon plaisir: arriver en demi-finale de la Coupe du Monde est une première pour le football féminin français et je trouve effectivement les joueuses très attachantes et ultra-motivantes.

Alors oui, j'ai acheté l'Equipe dimanche, avec les Bleues en Une et le titre un peu exagéré, ne serait-ce que pour avoir un souvenir des bons moments que je passe à voir les matches.

 

Quant à ceux qui trouvent qu'on n'a plus le droit de rien dire sur le foot féminin à cause de cela... encore faut-il voir ce qu'ils ont envie d'en dire.

 

Je pense que les joueuses et le staff de l'Equipe de France savent très bien qu'en étant plus médiatisés ils s'exposent aussi plus aux critiques. Et on peut tout à fait critiquer et décortiquer les choix de l'entraîneur et les erreurs et lacunes des joueuses, comme nous savons tous si bien le faire devant une bonne bière.

 

Par contre, dire et penser que parce qu'il s'agit de femmes, les footballeuses ne joueront jamais un football digne d'intérêt n'est pas acceptable. Jamais.

Nous avons deux bras, deux jambes et notre cerveau est tout aussi capable de comprendre le hors-jeu que celui des hommes.

Ami footeux, si tu place ta virilité dans le football, je comprends que ça doit être dur de voir des femmes mises ainsi en lumière. Alors tu te réfugies dans ta capacité à mettre des grosses pralines dans les cages (la puissance, ça c'est viril). Dans ce cas tu aimes pratiquer un sport où on frappe fort et basta, libre à toi, mais ça ce n'est pas du foot, sinon qu'est-ce qu'on se ferait suer devant nos écrans.

 

 

 

Crédit photo:Eric Baledent, trouvée ici avec d'autres et de belles interviews des joueuses, courez-y!!!

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 20:37

A trois semaines de la Coupe du Monde féminine les footballeuses françaises sont rares dans les médias. Les footballeuses iraniennes, elles, font couler beaucoup plus d'encre. La raison? La FIFA refuse de les laisser disputer les JO de Londres en 2012, au motif que leur tenue sportive islamique n'est pas réglementaire, ce qui déplaît évidemment au plus haut point aux autorités iraniennes.

L'incident diplomatico-footballistique plaît beaucoup aux journalistes... et aux lecteurs: plus de 130 commentaires sous un article qui parle de foot féminin, LeMonde.fr  l'a fait! Effectivement, une polémique autour du voile et du football, quoi de mieux pour générer du clic?

 

J'arrête là les sarcasmes. Le conflit entre l'Iran et la FIFA dure depuis longtemps, j'avais écrit ce billet l'année dernière: Laïcité et port du voile font polémique dans le sport... aussi.  Je n'ai pas changé d'avis depuis, vous pouvez le lire, ça m'économisera :)

 

Est-ce au final la FIFA qui empêche les Iraniennes de jouer voilées, ou plutôt la Fédération iranienne qui empêche ses joueuses de jouer dévoilées?

Mais sanctionne-t-on réellement les dirigeants iraniens en sanctionnant les joueuses?

 

Un jour la jupette, le lendemain le voile: imposée ou interdite, la tenue des femmes n'a pas fini de faire débat.

 

http://www.iol.co.za/polopoly_fs/iran-football-1.1079356!/image/3556763702.jpg_gen/derivatives/box_300/3556763702.jpg

Photo Reuters, trouvée ici

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 09:30

Il fallait en parler: ça y est, les footballeuses de Lyon sont championnes d'Europe!!! ça se téléscope un peu avec mon billet de ce matin mais nécessité fait loi.

 

A l'entraînement hier soir, pile à l'heure du match, inutile de dire que mes copines et moi rongions notre frein (mais on avait un match à préparer, ya pas de Ligue des Champions qui tienne). 

Quand on sort des vestiaires, le score est de 1-0 pour Lyon, but de la Lyonnaise Wendy Renard.

Dans le métro, je jongle fébrilement entre Twitter le le live de Footofeminin.fr.

Il reste 20 minutes quand je sors à ma station. Je vais pouvoir voir quelques minutes du match!

Je crois que j'ai plus couru pour rentrer chez moi que pendant l'entraînement (mais ne le dites pas au coach...).

J'insulte l'ascenseur, j'insulte la serrure, je me précipite sur la télécommande... 2-0 pour Lyon! Je viens juste de louper le magnifique but de Lara Dickenmann.

Quelques minutes plus tard l'arbitre siffle trois fois, les Lyonnaises sont championnes d'Europe! 

 

...

Ce matin, la journaliste de France Inter commence sa page d'info par cette victoire. Et si l'Equipe n'a pas daigné mettre la victoire de l'OL féminin en pleine page (que leur faut-il?), le Progrès n'a pas hésité:

 

Sans-titre.JPG

 

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 20:07

Les joueuses de l'équipe nationale du Canada menacent de faire grève... Rien avoir avec certains Français: les footballeuses se rangent derrière leur coach et réclament plus d'équité par rapport à leurs collègues masculins. Il semble qu'à l'origine, l'entraîneuse de l'équipe ait décidé de démissionner à la fin de la coupe du Monde (en juillet prochain) si elle n'obtient pas un meilleur contrôle du budget alloué à son équipe. De plus, étant amateures, les joueuses ont du mal à être correctement indemnisées pour pouvoir se consacrer pleinement à leur sport. Un article ici. Et un autre ici.

 

Cette "rebellion" soulève des question extrêmement intéressantes.

Si dans le football il semble encore impensable de réclamer une quelconque égalité salariale, celle-ci se pratique par exemple dans le handball français avec le succès que l'on sait . Les revendications des Canadiennes pourraient bien créer un précédent, même si elles réclament une égalité de traitement plutôt qu'une réelle égalité salariale. Ce qui permet de poser la question clairement: pourquoi traiter l'équipe féminine comme une sous-équipe?

Les joueuses font valoir le fait qu'elles sont 9e au classement FIFA féminin mondial, les hommes étant 80e de leur côté. La concurrence est bien plus rude chez les hommes, il n'est pas question de remettre ceci en cause (cependant il y a 127 équipes féminines et 203 équipes masculines classées, les proportions jouent ici en faveur des femmes). Mais ce rappel me gêne aux entournures, car il prive les footballeuses de toute mesure objective de leurs performances.

Indépendamment des résultats, on pourrait envisager que les recettes engrangées par les Fédérations Nationales soient investies d'égale manière pour les Equipes féminines et masculines. Et réclamer, du côté de la FIFA, que les récompenses attribuées soient les mêmes pour les deux compétitions. Cela me semble une évidence, mais le passage à l'égalité des dotations dans le tennis, par exemple, fait toujours grincer des dents au prétexte que les matchs féminins sont moins longs et moins spectaculaires. Argument caduque quand on sait qu'un sprinter empochera plus qu'un triathlète, et la notion de spectacle est tout de même subjective. Il y a des gens qui suivent des Grand Prix de Formule 1, moi je suis capable de regarder un marathon en entier: chacun son délire.

On revient toujours à ce qui apporte de l'argent dans le sport: le public qu'il attire. Sur ce point, ma position ne change pas: le public, il faut oser lui proposer de nouvelles choses. Et ce serait idéalement le travail de la Fédération Canadienne de travailler à une couverture médiatique similaire à toutes ses équipes. C'est cela aussi l'égalité de traitement.

Les articles que j'ai trouvé évoquent une attitude très fermée des dirigeants, ce qui est d'autant plus incompréhensible que les Canadiennes ont de grandes chances de briller à a Coupe du Monde. A suivre.

 

http://www.canadasoccer.com/images/teamshots/20110121_canWNT_www.jpg

L'équipe féminine Canadienne pendant la coupe Yongchuan.

C'est un "tournoi des Quatre Nations" auquel ont pris part la Suède, la Chine et les USA. Les Canadiennes terminent deuxièmes derrière les USA.

Source

 

Pour les Anglophones, ce billet  écrit par un ancien footballeur explique la situation de manière intéressante.

 

Les Canadiennes titulaires d'une licence de soccer sont plus de 377 000 en 2008, soit 43% de l'effectif total.

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 20:43

 

Tout d'abord la petite actu: le tirage au sort pour la Coupe du Monde Féminine 2011 a eu lieu hier soir. Verdict: la  France tombe dans le groupe  A, celui des redoutables Allemandes championnes d'Europe et championnes du Monde, des Canadiennes, et des Nigériannes championnes d'Afrique.

 

http://www.footofeminin.fr/photo/art/default/2514345-3540691.jpg?v=1291057778

 

Et cette coupe du Monde, il va falloir faire du bruit autour et en parler: il n'est même plus question de savoir si vous aimez le foot ou pas, et voilà pourquoi.

 

Qu'on l'adore, qu'on le déteste ou qu'on feigne l'indifférence ou qu'il nous laisse réellement froid, tout le monde se sent obligé d'avoir un avis sur le foot masculin, tellement il est présent partout. Mais le foot féminin, lui, est transparent. Il suscite au mieux l'indifférence, au pire les moqueries. Peu de vrais passionné(e)s, peu de vrais détracteurs. Ceux qui estiment que les femmes ne devraient pas jouer au foot, comme ceux qui trouvent que le spectacle est ennuyeux, se contentent de hausser les épaules sans daigner s'engager dans le débat. Impossible, dans ces conditions, de se faire entendre de qui ne veut pas écouter!

 

Pratiqué en amateur pour la plupart des joueuses, il ne draine que peu d'argent, peu de contrats publicitaires, et n'offre à ses protagonistes qu'une faible visibilité. Ce qui les protège au moins des scandales... mais donne aussi  très peu d'occasions de discuter et d'argumenter. Les quelques voix qui s'étaient élevées contre la mise à nu de joueuses françaises se sont bien vite éteintes, tout comme les débats sur l'utilité d'Adriana Karembeu ont à peine remué la blogosphère ou égayé les conversations de machine à café. Bien sûr, il en va ainsi de nombreux sports, jamais mis en lumière si ce n'est lors de fugaces JO.

 

Mais la particularité du foot, c'est l'énorme écart entre ses pratiquants et ses pratiquantes. Qu'un sport parmi les plus pratiqué au monde puisse à ce point exclure les femmes sur le terrain comme dans les tribunes n'est-il pas le signe d'une réelle réticence à donner sa place à la moitié de l'humanité? Il ne s'agit donc pas seulement de courir après la baballe.... Je l'ai déjà dit, mais si on croit qu'une fillette va génétiquement préférer jouer à la poupée plutôt qu'au ballon, on a tout lieu de croire aussi que les femmes ne sont pas faites pour être chefs d'entreprises.

 

S'intéresser à la Coupe du Monde féminine, même faire semblant, c'est faire du bruit autour des footballeuses, autour d'une autre pratique du sport. C'est lutter contre les préjugés sexistes. C'est ouvrir la porte à de nouvelles conceptions du sport, où la notion de performance ne sert plus à prouver une quelconque virilité, mais découle du dépassement de soi et de l'amour du beau jeu. Pour paraphraser Voltaire (pour être footballeuse on n'est pas moins lettrée, n'est-ce pas): si vous n'aimez pas le foot, battez-vous pour que les femmes qui le pratiquent puissent être reconnues.

 

 

 

Image: footofeminin.fr

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 21:01

Vous n'en pouvez plus qu'on vous rebatte les oreilles du Ballon d'Or? Désolée, moi aussi je vais parler de foot mais ne partez pas tout de suite: il s'agit du Trophée FIFA de la Meilleure Joueuse ,et une Française est nominée. C'est Camille Abily (photo), brillante internationale qui vient de rejoindre l'Olympique Lyonnais après sa saison aux USA, avec certainement en tête la Ligue des Champions

 

Si les pronostics vont bon train du côté des hommes, les passions ne se déchaînent pas autant pour savoir si Marta décrochera le Trophée pour la 5e fois, ou si une Birgit Prinz ou une Kelly Smith pourraient lui griller la politesse. Il faut dire que même si on le voulait, on serait bien en peine de posséder des éléments permettant de comparer.

Parce que c'est reposant, le foot féminin: au moins, si on n'a pas envie d'en entendre parler, on n'est pas dérangé. A la différence des hommes, les femmes ne squattent pas nos écrans, ne font pas la Une des journaux et leurs performances ne sont pas décortiquées jusqu'à overdose le dimanche matin.

Et là, je fais un rapprochement d'info honteux, mais il paraît que le nombre de licenciés de la Fédération Française de Football est en baisse. Je suis une footeuse, mais je trouve ça positif: moins de footballeurs c'est potentiellement plus de pongistes, de coureurs, de volleyeurs... Parce qu'une telle omniprésence finit par avoir valeur de norme et c'est malsain.

Si on pouvait parler beaucoup moins du Ballon d'Or et un peu plus du Trophée de la Meilleure Joueuse, ça ne ferait de mal à personne. Allez, la liste des 10 joueuses se réduira une première fois le 6 décembre et le trophée sera remis en janvier prochain.

 

http://www.fff.fr/common/bib_img/images/480000/4000/100915223842_600camille.jpgCrédit Photo: FFF.fr. Cliquez sur l'image pour accéder au diaporama du barrage retour contre l'Italie

 

 

Et j'ajoute qu'un des nominés pour le nouveau prix du meilleur entraîneur de foot déminin n'est autre que Bruno Bini, l'entraîneur des Bleues, qui viennent de se qualifier sans trop de problème pour la Coupe du Monde (qui aura lieu en juillet 2011 en Allemagne est-il encore besoin de le rappeler je vous le demande!). 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 22:34

Hé ben c'est moi...

 

et tous les autres supporters des Bleues, qualifiées hier sur une victoire 3-2 en Italie pour la Coupe du Monde de 2011. Le 0-0 du match aller à domicile leur avait donné des sueurs froides, mais elles ont su garder le mental et sortir leur jeu.

 

Elles ont même eu, honneur suprême... une place sur la Une de l'Equipe  (mais si, rhooo, en bas à droite...) 

ça c'est encore un coup de Pascal: merci Pascal!

 

http://www.lequipe.fr/Quotidien/une/une16092010_hd.jpg

Source: l'Equipe.fr

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article

Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....