Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 12:00

On en a peu parlé dans les émission télévisées consacrées au football, mais quelques entrefilets ont tout de même fait passer l'information: la section féminine de l'OL a décroché son billet pour la finale de l'UEFA Women's Championsleague. C'est une première pour le football féminin français, qui récompense les réels efforts faits par les dirigeants du club envers leur section féminine. Pourtant le Graal - la retransmission télévisée - est encore loin. Si les heureux élus abonnés à OLTV pourront suivre la rencontre, celle-ci reste pour l'instant boudée par les chaînes hertziennes*. A tort!

 

 

Je crois que les conditions sont réunies pour que ce match fasse un carton d'audience, pour peu que quelqu'un se décide à la diffuser.

D'abord, il y a vraiment une demande de sport féminin: pour y aller de ma statistique perso, les billets qui m'ont valu le plus de visites dernièrement sont ceux qui donnaient des informations sur les matches des Equipes de France de rugby et de football ( si c'est pas une preuve, ça...) Mais surtout, le public qui assiste aux rencontres féminines est en constante augmentation, et la chaîne Direct8, qui diffuse les matchs de l'Equipe de France de football, enregistre de très bonnes audiences.

Nous sommes ensuite dans un contexte où le foot masculin français ne fonctionne pas tellement bien. La Ligue 1 est entachée par les problèmes de violences, Lyon - justement - vient de se faire éliminer piteusement de la Ligue des Champions; et  la Coupe du Monde qui approche à l'air bien mal engagée.

Dans un tel climat de déception, je suis persuadée que la finale féminine serait bien accueillie par le public habituel. C'est une occasion pour le foot féminin de se faufiler dans le paysage médiatique. Il y a une envie de victoire et une envie de prestige, et une envie de crier "On est les champions", que beaucoup combleraient volontiers avec l'OL féminin.

 

En règle générale, je n'aime pas trop qu'on appelle les femmes lorsque les hommes font défaut, histoire de boucher les trous. Et je continue bien sûr à croire que persister à ignorer le sport féminin au prétexte que le public n'en réclame pas est un non-sens, et que la diffusion d'une simple finale ne sert à rien, surtout lorsque celle-ci se solde par une défaite comme ça a été le cas pour les handballeuses. Mais tout de même: qu'on nous donne cette finale! Je ne me voile pas la face: certains regarderont par chauvinisme, par habitude, par défaut peut-être, avec hostilité par certains, ou alors pas du tout. OK. Mais d'autres regarderont avec plaisir, avec excitation, avec passion et avec fierté... pensons avant tout à ceux-là.

 

 

Et en bref, cette finale aura lieu le 20 mai au soir, à Getafe (en banlieue de Madrid), et opposera l'OL et le Turbine Potsdam, nouveau champion d'Allemagne et tombeur du dernier vainqueur de la ligue des Champions ( le FC Duisburg).

 

*Pour les heureus-e-s abonné-e-s, Eurosport diffusera le match.

Mieux que rien, mais pis-aller quand même.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

léa 06/05/2010 19:38


Est-il certain qu'Eurosport diffusera la rencontre en direct?

Il est, en tous les cas, regrettable que les chaines françaises ne s'intéressent pas plus au football féminin qui aujourd'hui en réconcilie plus d'un avec le foot... Si même en allant en finale de
la ligue des champions, les joueuses ne sont pas plus reconnues, je ne vois pas ce qu'il y a à faire...


Charles 05/05/2010 13:04


Bonjour Gabrielle

Je suis entièrement d'accord avec toi. C'est une chance unique à saisir de televiser ce match sur une chaine nationale. La manquer serait regrettable pour la diffusion du football feminin.


Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....