Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 18:42

http://www.decitre.fr/gi/90/9782848101590FS.gif

 

Chaque année, lors du marathon de Paris, revient dans les médias généralistes LA question: Mais qu'est-ce qui pousse tous ces gens à se lever un dimanche matin pour courir 42 km et des brouettes, sans compter l'entraînement de plusieurs semaines qu'ils se sont farci, certainement au prix de sacrifices inhumains comme se priver de téloche?

Le Monde ne fait pas exception mais ce qui m'a estomaquée dans leur article c'est qu'on se croirait dans un monde... sans femmes. Pas de marathoniennes interviewées, les "experts" sont des hommes bien sûr. Une vague allusion à la prime "chez les hommes" soulignerait peut-être en creux qu'il existe un "chez les femmes" mais ce n'est pas précisé. Et toujours on parle "des marathoniens", des coureurs". Heu, ça coûte plus cher d'ajouter "marathoniennes", " coureuses"?

Le problème? Un article qui ne reflète absolument pas la réalité. Bien sûr, les femmes sont minoritaires sur marathon, représentant 1 participant sur 5 environ, mais il me semblait que cette sous-représentation aurait été plutôt digne d'intérêt. Notons bien que cette année c'est Le Monde, mais l'année prochaine ça pourrait être un autre journal...

Les motivation des femmes, ça ne vous intéresse pas? Peut-être le journaliste a-t-il pensé que ça allait encore être "pour garder la ligne et rentrer dans mon maillot cet été" comme la totalité des magazines féminins peuvent le faire croire? Il aurait dû aller vérifier. Peut-être n'a-t-il "pas trouvé" de femmes prêtes à témoigner. Qu'il tape "marathon féminin" dans Google. Peut-être ne sait-il pas qu'il y a, hors Elite, des femmes qui courent pour le plaisir? Alors il n'a rien à faire au service sportif du Monde.

Les motivations des femmes ne sont pas fondamentalement éloignées de celles des hommes, mais elles comportent des nuances, compte tenu que le sport féminin est connoté différement du sport masculin.

A la conférence de presse du Marathon des Sables (oui je me la pète...merci Les Nouvelles News), l'ultra-fondeuse Laurence Klein (d'ailleurs vainqueur de l'épreuve cette année) a été prolixe sur ses motivations personnelles de compétitrice, mais aussi plus généralement sur l'engagement de certaines femmes sur la course de fond: "Après avoir eu des enfants, parce que c'est facile à caser dans l'emploi du temps, elles se mettent à courir, puis s'inscrivent à des courses". "C'est aussi un moyen d'exister au-delà du statut de mère de famille et d'épouse".

Dommage vraiment. L'occasion ratée de traiter un marronnier de manière intéressante.

 

 

 

 

La BD "Le Marathon de Safia", de Didier Quellat-Guyot et Sébastien Verdier raconte l'histoire d'une jeune fille musulmane qui rêve de devenir marathonienne contre l'avis de sa famille.

Image trouvée ici

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gabrielle 13/04/2011 18:46


@Karine: oui les femmes sont souvent les "débutantes". jamais vu de reportage où la femme était l'expérimentée et l'homme le débutant...

@Gaelle: en fait je ne suis pas inscrite pour laisser des commentaires, j'ai cherché le twitter ou le mail de l'auteur mais je n'ai pas trouvé non plus...

@Centre Forme Bordeaux: je pense même que pour sauter le pas du marathon on n'est plus du tout dans un registre "forme régime et santé" et uniquement dans le registre "plaisir". Enfin j'espère car
c'est cher payé pour rentrer dans son maillot sinon...


Centres de Forme Bordeaux 13/04/2011 16:45


Il est dommage que bien trop souvent dans les reportages on oublie de prendre en considérant l'avis des femmes, d'autant plus que dans le sujet des marathons, on se serait rendus compte que c'est
aussi une question de plaisir et de défi personnel et non pas les préjugés "pour garder la ligne"


Gaelle 12/04/2011 10:28


L'année prochaine on t'embauche au service sport du Monde. Toutefois, je pense que tu aurais dû laisser un commentaire au bas de l'article pour attirer une nouvelle fois leur attention.


Karine Dorvaux 10/04/2011 22:36


Le journal de France 2 d'hier (à 20h) montrait trois exemples : d'abord une femme -son premier marathon- et deux hommes -leur 49e et 50e marathons-. Pas de parité mais une femme présente mais
représentant la débutante ... La caméra insistait d'ailleurs pas mal sur ses "bobos" à la jambe gauche, bizarrement ...


Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....