Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 08:00

...ça commence un peu à me chauffer, cette histoire de jupette se retrouve partout.

 

Le manager du club de basket féminin de Lyon (qui monte en 1ère division à la saison prochaine) déclare, dans cet article de Monde qui n'était pourtant pas si mal: "Notre volonté, c'est de faire jouer les joueuses en femme". Leur maillot est en fait une robe...

Ce magnifique double pléonasme pourrait prêter à sourire si sa signification n'était pas si révoltante. Il ne suffit donc pas d'être une "joueuse" de basket pour être une femme, non non. Il faut au moins une jupe pour le devenir...

 

Et puis j'ai reçu par mail un pub pour Quechua, la marque de Décathlon, sur "la Randonnée au féminin" , pleine de titres accrocheurs du genre "restez féminines en randonnée", "les femmes ne randonnent pas comme les hommes", "sculptez  votre corps en douceur". Là j'ai vraiment bloqué. Faire de la féminité le principal argument de vente, c'est enfermer et conforter les femmes dans un rôle décoratif. En rando on regarde le paysage, pas les fringues des autres, épicétou.

 

Il est clair que fournir aux sportives des équipements adaptés à leur morphologie est essentiel: ça participe à la reconnaissance du sport féminin. Et puis je suis la première à apprécier des tenues sportives seyantes (d'ailleurs, le jour où Décathlon nous sort des maillots de foot cintrés, je les dévalise, mais là, bizarrement, que dalle).

En outre, les préjugés abondent sur les femmes considérées comme trop apprêtées; comme si avoir les ongles vernis empêchait d'être une bonne demie de mêlée. On parle peu de l'injonction de non-féminité qui peut exister dans les milieux sportifs. J'ai une copine que ses coéquipières appelaient "pouffiasse" parce qu'elle avait de jolis cheveux et qu'elle se maquillait. Voilà une ambiance qui n'incite pas forcément d'autres jeunes filles à participer.

 

Mais considérer la féminité comme un critère obligatoire et prépondérant, non. D'abord, on fait bien ce qu'on veut de son corps et de son apparence. Demande-t-on aux hommes de "rester viril pendant le sport?"

Et puis la féminité est extrêmement contraignante, et aux antipodes du modèle sportif.

C'est pourquoi faire l'équation: plus de féminité = plus de médiatisation sportive, est totalement hypocrite. Parce qu'on aura beau mettre des jupes et des frousfrous partout où on peut, les sportives ne rentreront pas dans ces normes. Même avec une robe, la basketteuse gardera ses biceps.

Et toutes les randonneuses puent des pieds à l'arrivée.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article

commentaires

BétéBorné 02/06/2011 14:19


C'est bien ce que je disais ...


BétéBorné 02/06/2011 12:43


J'adore les simplifications réductrices pour argumenter contre l'esprit mâle. Je n'ai jamais conduit ma vie comme ça ...


Gabrielle 02/06/2011 13:59



"contre l'esprit mâle"? il y aurait donc UN esprit commun à tous les hommes.


personnellement je n'argumente que contre les stéréotypes, pas contre des personnes.



BétéBorné 02/06/2011 07:37


Les nanas balaizes, les costaudes, les carrées, les grandes, les musclées, font PEUR aux hommes en général ...
Ils se sentent tout petits à côté d'elles ...
Ils n'ont plus leur fonction régalienne de protecteur ...

Alors ... cherchez pas ...


Gabrielle 02/06/2011 12:37



c'est sûr que si on explique aux jeunes filles que leur but dans la vie doit être de plaire aux hommes, elles finissent pas raisonner comme ça.


et pas tout à fait d'accord; les hommes suffisamment à l'aise avec leur virilité n'ont pas besoin de dominer leur partenaire pour se sentir à l'aise :)



Pascalou 01/06/2011 21:47


Les mêmes qui racontent ce genre de conneries sur la féminité et le sport féminin vont te sortir tout à trac, dans la minute suivante : ouais le rugby ça permet à tous les gamins de s'assumer parce
qu'il y a de la place pour tous, les gros les petits, les vifs et les forts, les valeurs tout ça, tout ça.
Quand on parle d'un pilar on s'extasie parce qu'il est "bien cubique". Mais une fille qui pousse en mêlée parce qu'elle aime le rugby et qu'elle est forte comme une pilière n'a pas droit à la même
considération.
Ah ouais mais c'est pas féminin.
Ah bon ? et les valeurs, alors,tout ça, tout ça ? c'est exclusivement masculin ?


Gabrielle 02/06/2011 12:31



Bonjour Pascalou! tout à fait d'accord avec toi. ces "valeurs rugby" beaucoup pensent qu'elles ne peuvent s'appliquer qu'aux hommes, pendant que les femmes sont en tribune :)


on est toujours gênés devant des femmes baraquées et musclées; pourtant il y a autant de gabarits différents chez les femmes que chez les hommes. Comme si seules les nanas filiformes et fragiles
avaient le droit de sortir de chez elles...



Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....