Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 10:45

A trois semaines de la Coupe du Monde féminine de football, l'association Femmes Solidaires lance une pétition visant à obtenir la diffusion des matches sur les chaînes du service public.

C'est le CSA qui donne les évènements sportifs d'importance que les chaînes de service public doivent retransmettre. Rien que la manière dont cette liste est écrite en dit long sur la conception du sport en France. Je vous la recopie (le décret est disponible ici):

 

1° Les jeux Olympiques d'été et d'hiver ;
2° Les matchs de l'équipe de France de football inscrits au calendrier de la Fédération internationale de football association (FIFA) ;
3° Le match d'ouverture, les demi-finales et la finale de la Coupe du monde de football ;
4° Les demi-finales et la finale du Championnat d'Europe de football ;
5° La finale de la Coupe de l'Union européenne de football association (UEFA) lorsqu'un groupement sportif inscrit dans l'un des championnats de France y participe ;
6° La finale de la Ligue des champions de football ;
7° La finale de la Coupe de France de football ;
8° Le tournoi de rugby des Six Nations ;
9° Les demi-finales et la finale de la Coupe du monde de rugby ;
10° La finale du championnat de France de rugby ;
11° La finale de la coupe d'Europe de rugby lorsqu'un groupement sportif inscrit dans l'un des championnats de France y participe ;
12° Les finales des simples messieurs et dames du tournoi de tennis de Roland-Garros ;
13° Les demi-finales et les finales de la Coupe Davis et de la Fed Cup lorsque l'équipe de France de tennis y participe ;
14° Le Grand Prix de France de formule 1 ;
15° Le Tour de France cycliste masculin ;
16° La compétition cycliste "Paris-Roubaix" ;
17° Les finales masculine et féminine du championnat d'Europe de basket-ball lorsque l'équipe de France y participe ;
18° Les finales masculine et féminine du championnat du monde de basket-ball lorsque l'équipe de France y participe ;
19° Les finales masculine et féminine du championnat d'Europe de handball lorsque l'équipe de France y participe ;
20° Les finales masculine et féminine du championnat du monde de handball lorsque l'équipe de France y participe ;
21° Les championnats du monde d'athlétisme.

 

21 évènements. Des évènements qui englobent explicitement les épreuves féminines et masculines, comme le hand ou le basket (6). D'autres potentiellement mixtes comme les JO et l'athlé (2). Un seul évènement précisant qu'il s'agit de l'épreuve masculine (le tour de France). Pas d'évènenement exclusivement féminin.

Et les autres? Je remarque que l'item n°2 mentionne "Les matchs de l'Equipe de France de football" sans préciser si l'on parle de l'équipe masculine ou féminine. Il n'est pas précisé non plus si "Le tournoi de rugby des Six Nations" est le tournoi féminin ou masculin.

 

J'en déduis que les chaînes de service public doivent diffuser les matchs de la Coupe du Monde féminine de football, comme elles auraient dû diffuser la finale de la Ligue des Champions gagnée par l'OL féminin, comme elles auraient dû diffuser la finale des championnats du Monde féminin de rugby l'année dernière.

 

Hélas je sais bien que dans "Coupe du Monde de football" il faut entendre "Coupe du Monde masculine": j'avais écrit un billet à ce propos il y a quelque temps. Mais que ce raccourci soit fait sans vergogne jusque dans les décrets me paraît méprisant au plus haut point pour le sport féminin.

 

Alors signons la pétition, c'est plus qu'utile!

 

 

http://farm1.static.flickr.com/48/133263418_a9bc422641.jpg

(c) Laffy4k sur Flickr

Repost 0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 08:00

...ça commence un peu à me chauffer, cette histoire de jupette se retrouve partout.

 

Le manager du club de basket féminin de Lyon (qui monte en 1ère division à la saison prochaine) déclare, dans cet article de Monde qui n'était pourtant pas si mal: "Notre volonté, c'est de faire jouer les joueuses en femme". Leur maillot est en fait une robe...

Ce magnifique double pléonasme pourrait prêter à sourire si sa signification n'était pas si révoltante. Il ne suffit donc pas d'être une "joueuse" de basket pour être une femme, non non. Il faut au moins une jupe pour le devenir...

 

Et puis j'ai reçu par mail un pub pour Quechua, la marque de Décathlon, sur "la Randonnée au féminin" , pleine de titres accrocheurs du genre "restez féminines en randonnée", "les femmes ne randonnent pas comme les hommes", "sculptez  votre corps en douceur". Là j'ai vraiment bloqué. Faire de la féminité le principal argument de vente, c'est enfermer et conforter les femmes dans un rôle décoratif. En rando on regarde le paysage, pas les fringues des autres, épicétou.

 

Il est clair que fournir aux sportives des équipements adaptés à leur morphologie est essentiel: ça participe à la reconnaissance du sport féminin. Et puis je suis la première à apprécier des tenues sportives seyantes (d'ailleurs, le jour où Décathlon nous sort des maillots de foot cintrés, je les dévalise, mais là, bizarrement, que dalle).

En outre, les préjugés abondent sur les femmes considérées comme trop apprêtées; comme si avoir les ongles vernis empêchait d'être une bonne demie de mêlée. On parle peu de l'injonction de non-féminité qui peut exister dans les milieux sportifs. J'ai une copine que ses coéquipières appelaient "pouffiasse" parce qu'elle avait de jolis cheveux et qu'elle se maquillait. Voilà une ambiance qui n'incite pas forcément d'autres jeunes filles à participer.

 

Mais considérer la féminité comme un critère obligatoire et prépondérant, non. D'abord, on fait bien ce qu'on veut de son corps et de son apparence. Demande-t-on aux hommes de "rester viril pendant le sport?"

Et puis la féminité est extrêmement contraignante, et aux antipodes du modèle sportif.

C'est pourquoi faire l'équation: plus de féminité = plus de médiatisation sportive, est totalement hypocrite. Parce qu'on aura beau mettre des jupes et des frousfrous partout où on peut, les sportives ne rentreront pas dans ces normes. Même avec une robe, la basketteuse gardera ses biceps.

Et toutes les randonneuses puent des pieds à l'arrivée.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 09:30

Il fallait en parler: ça y est, les footballeuses de Lyon sont championnes d'Europe!!! ça se téléscope un peu avec mon billet de ce matin mais nécessité fait loi.

 

A l'entraînement hier soir, pile à l'heure du match, inutile de dire que mes copines et moi rongions notre frein (mais on avait un match à préparer, ya pas de Ligue des Champions qui tienne). 

Quand on sort des vestiaires, le score est de 1-0 pour Lyon, but de la Lyonnaise Wendy Renard.

Dans le métro, je jongle fébrilement entre Twitter le le live de Footofeminin.fr.

Il reste 20 minutes quand je sors à ma station. Je vais pouvoir voir quelques minutes du match!

Je crois que j'ai plus couru pour rentrer chez moi que pendant l'entraînement (mais ne le dites pas au coach...).

J'insulte l'ascenseur, j'insulte la serrure, je me précipite sur la télécommande... 2-0 pour Lyon! Je viens juste de louper le magnifique but de Lara Dickenmann.

Quelques minutes plus tard l'arbitre siffle trois fois, les Lyonnaises sont championnes d'Europe! 

 

...

Ce matin, la journaliste de France Inter commence sa page d'info par cette victoire. Et si l'Equipe n'a pas daigné mettre la victoire de l'OL féminin en pleine page (que leur faut-il?), le Progrès n'a pas hésité:

 

Sans-titre.JPG

 

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 08:30

Il paraît que c'est Roland-Garros, et que le tennis est un des rares sports où les femmes peuvent être des stars... mais il faut voir comment.

 

Il y a cet expert de l'Equipe, tout fier de nous révéler que le tennis féminin c'est coups bas et crêpage de chignon entre les joueuses (alors que chez les hommes c'est bien sûr franche camaraderie) faisant donc sa pige sur un des pires stéréotypes sur les femmes. Sans se demander quelle est la part de conditionnement: bien souvent, on adopte l'attitude que l'entourage voudrait nous voir adopter, et les joueuses de tennis ne font certainement pas exception.

 

Et puis OK, je ne suis pas à haut niveau, mais depuis 4 ans que je joue au foot j'ai toujours eu des rapports plutôt cordiaux avec nos adversaires, avant et après les matchs. A niveau équivalent chez les garçons, il y a déjà une énorme agressivité et hostilité. Alors, les poncifs sur les groupes de femmes qui se tirent dans les pattes...

 

Et puis il y a cet article du blog "Contre-pied" que j'ai connu un peu mieux inspiré. Intitulé "Un peu de féminité dans un monde de brute" ce billet traite du "surcroît d'humanité" sur les courts dont les joueuses de tennis seraient garantes, par les émotions qu'elles laissent transparaître. Pour conclure que ce n'est pas grave si le niveau du tennis féminin est pourri puisque les joueuses ne laissent pas de côté leur "vraie vie" , ce qui donne de belles émotions au spectateur.

 

Utiliser "féminité" dans le titre pour nous parler des "émotions" dans le billet montre bien l'énorme amalgame stéréotypé qui est fait. Et aux hommes la performance pure...

 

http://farm3.static.flickr.com/2151/2401377574_c2b3139522.jpg

Source image: (c) Snigl3t

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Poncifs et préjugés
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 10:53

Je râle beaucoup contre le journal Equipe, non sans raison, mais quand il font des trucs bien il faut le dire. Et les filles de l'OL en Une, en gros, le jour de la finale de la Ligue des Champions, c'est super cool.

Les moyens commencent à mis en oeuvre: retransmission télévisée, couverture médiatique un peu plus importante que d'habitude... une victoire pourrait être un déclencheur pour le foot féminin français. Si le public est présent, les médias suivront. Si le foot féminin est médiatisé... c'est un bon début pour faire venir des fillettes sur les terrains!

 

Allez l'OL!

 

Lisez aussi l'article qu'ils leur consacrent sur l'édition en ligne.

 

Rappel: c'est retransmis ce soir sur Direct8, à 20h30. Soyez nombreux! 

 

Footofeminin.com fera aussi un live commenté.

 

Source: www.lequipe.fr

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 12:00

Vous ne pouvez plus l'ignorer, et vous DEVEZ les regarder jeudi 26 mai sur Direct8 à 20h30: les Lyonnaises disputeront la finale de la Ligue des Champions face à Potsdam, champion en titre.

L'OL a déjà atteint la finale l'année dernière mais c'est la première fois qu'une chaîne gratuite retransmet la rencontre. Un grand pas pour le foot féminin français, avant la Coupe du Monde féminine qui aura lieu au mois de juillet.

Alors jeudi, soyez nombreux devant Direct8!

 

Pour patienter (et briller dans les salons) voici quelques liens:

 

- une vidéo de France 3 Rhône-Alpes

- une interview de l'entraîneur, Patrice Lair

- une interview de Sonia Bompastor sur LeMonde.fr (inhabituel!)

 

 

http://s.olweb.fr/ol/image/article/illustration/hd/282/56319.jpg

Source: OLWEB.fr (d'autres photos sur le site)

Repost 0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 10:42

Je ne suis pas tellement le tennis, donc je viens seulement de découvrir cette sortie de Richard Gasquet sur les tenniswoman. Suite à sa défaite au tournoi de Madrid, il a pesté contre le nombre trop élevé de joueurs et joueuses qui l'ont empêché de s'échauffer et a ajouté: «Chaque fois qu’il y a un tournoi masculin et féminin, il faut regarder l’audience… Il n’y a personne chez les filles, alors que chez les mecs il y a beaucoup de monde

OK, donc le pauvre choupinou a raté son tournoi, et c'est à cause de ces s****** de tenniswoman qui prennent ses terrains de manière tout à fait injuste, puisqu'elles n'attirent personne, mais empêchent les vrais professionnels de travailler.

On retrouve ce vieux réflexe macho qui consiste à rendre les femmes responsables de son échec, histoire de ne pas avoir à se remettre en question.

 

Mais par dessus cela, un monsieur canadien souligne qu'il ne fait que "dire tout haut une vérité que l'on pense tout bas".

 

Tout ceci me met extrêmement mal à l'aise. S'est-il trouvé quelqu'un pour leur demander ce qu'il conseillaient alors aux tenniswomen? Arrêter leur carrière, pour à la rigueur suivre les tournois internationaux depuis les tribunes, ou jouer entre elles le dimanche si ça les amuse, mais de grâce qu'elles ne lui imposent pas le pénible spectacle de leur jeu?

 

Encore une fois je sais bien que les joueuses de tennis ne sont ni aussi rapides, ni aussi puissantes que leurs camarades masculins, et qu'une bonne partie du public qui les regarde espère avant tout apercevoir un bout de culotte.

Mais le discours qui dit "elles iront toujours moins vite que les garçons donc ce sera toujours ennuyeux" me gêne énormément. Parce qu'il me rappelle un autre discours qui veut que comme les femmes mettront toujours les enfants au monde, ce seront toujours elles qui mériteront de gagner moins.

 

C'est encore une fois bien pratique pour être assuré de conserver l'avantage et  éviter de réfléchir, (puisque ça semble être un exercice bien trop douloureux).

 

http://img.lequipe.fr/Medias/Tennis/201105/650x475/johansson-sortie-d-entree.jpg

La Française Mathilde Johansson et l'allemande Julia Goerges, hier à Roland-Garros.

Source

 

 

 

Repost 0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 19:29

Avant toute chose, une remarque sur la "féminité" de la jupette qui est complètement connotée: elle laisse voir les jambes tout autant que le short. Et il y a un cuissard en-dessous: le tissu autour ne sert donc absolument à RIEN. 

 

J'en avais parlé il y a quelque temps, mais loin de se cantonner au badminton, la décision de la Fédération Internationale de Badminton d'imposer à toutes les joueuses le port de la jupette a plutôt fait tache d'huile.

 

La rugbywoman Petite Ailière explique qu'il est important d'avoir un équipement adapté à sa morphologie et ça ne gâche rien si on trouve ça joli. Mais qu'on doit d'abord aller voir du sport pour le sport. Je suis naturellement bien d'accord.

 

L'article de 20 Minutes soulève ce point intéressant: les équipementiers qui veulent vendre leurs produits au grand public et donc cherchent à placer leurs jupettes, perçues donc comme plus vendeuses.

 

Il y a aussi cette chronique d'un journaliste canadien qui estime que s'il y a besoin d'ajouter une jupette pour nous faire regarder, c'est qu'il y a un problème dans notre rapport au sport. Il écrit cette phrase hyper pertinente; "Vous n'avez plus le goût des choses, seulement le goût de la jupette des choses".

 

La défense de la Fédération, assez pathétique, tourne autour de l'esthétique. Le même mouvement avec une jupe est donc beaucoup plus "esthétique" qu'avec un short?  Prends-nous pour des cons.  

Comme je le dis au début du billet, la jupe ne montre pas plus le corps des joueuses. Mais en imposant la jupette, la Fédération veut faire allégeance à la sacro-sainte "féminité" qui devrait attirer hommes et femmes dans les gymnases.

Et les hommes? On les regarde ans doute pour leurs performances: la Fédé ne propose aucune mesure pour ses joueurs masculins.

 

http://www.lequipe.fr/Medias/Aussi/200910/430x313/hongyan-pi-vendredi-a-paris.jpg

La joueuse française Hongyan Pi (Source: www.lequipe.fr)

 

 

Voir aussi:

Ski féminin: une couche de mascara pour améliorer le niveau?

Poncifs et préjugés (2): le sport féminin c’est moche aussi, en plus c’est nul.

Comment représenter le féminin (1)

Repost 0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 19:52

 

1. Quand vous êtes un petit garçon sensible, vos parents vous collent au rugby. Pour vous endurcir. Quand vous êtes une petite fille sensible, vos parents vous proposent de la danse. Pour vous laisser dans votre monde.

 

2. Vous êtes footballeur? Vous êtes un beauf. Vous êtes footballeuse? Vous êtes une héroïne des temps modernes qui vogue au-delà des idées reçues.

 

3. Vous êtes boxeur? Vous êtes une brute. Vous êtes boxeuse? Une femme indépendante qui sait se défendre.

 

4. Vous êtes danseur classique? Vous êtes une tapette. Vous êtes danseuse classique? Vous êtes un parangon de  grâce.

 

5. Si vous êtes une fille, vous pouvez décider de commencer le foot à 27 ans. Si vous êtes un garçon, impossible de trouver un club: tout se joue avant 15 ans. Vous pouvez essayer le curling à la rigueur...

 

6. En course à pied, vous montez à tous les coups sur le podium de la Corrida de la Saint-Jean (ou du Premier Mai, ou de la Fraise). La gloire. Ben oui, y'avait que trois nanas... Votre pote qui a couru à vos côté est dans les tréfonds du classement masculin, même pas une médaille en chocolat.

 

7. Si vous faites du sport avec des hommes, ils trouveront votre performance géniale, pour peu que vous réussissiez à les suivre sans geindre. Comme les femmes sont de petits êtres faibles, rien que la démarche d'y aller, ça les époustoufle. Vos copines sont vertes de jalousie (oui parce que les femmes ça se tire dans les pattes c'est bien connu).

 

8. En ski, en surf, en roller, en parapente, vous avez le droit de dire que vous avez peur de la vitesse, du vide, de l'eau, et de vous abstenir en gardant la tête haute. Pas vos copains, qui claquent des dents en haut de la falaise.

 

9. Si vous êtes footballeuse à haut niveau, vous pourrez insulter votre coach et sa mère sans que vos imprécations soient diffusées, déformées, dans tous les kiosques à journaux de France. Si vous êtes footballeur de haut niveau: surveillez vos paroles, vos fréquentations et la vitesse de votre Ferrari.

 

Alors, hein, de quoi pouvons-nous nous plaindre?

(Enfin bon, j'ai bien quelques idées...)

 

 


Repost 0
Published by Gabrielle - dans Divers
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 09:00

...comme Pénélope Bonna, (son interview ici), Gévrise Emane, Audrey Tcheuméo, toutes trois médaillées d'or dans leur catégorie, et leurs copines. L'Euro de judo a vu une super prestation des Bleues, malgré la déception de Lucie Décosse disqualifiée en quart mais qui remporte tout de même le bronze. Les filles remportent également l'or par équipe (oui, car il y a une compétition par équipe en judo...). Et on n'oublie pas la médaille d'argent de Lucie Louette qui a perdu en finale contre A. Tcheuméo, et celles de bronze de Frédérique Jossinet et Laetitia Payet. En tout, 9 médailles féminines... sur les 11 glanées lors de ces Euro qui ont eu lieu à Istanbul. Et les médias pour une fois dithyrambiques, c'est bien le moins. Ne boudons pas notre plaisir, et feignons d'ignorer qu'il a fallu un paquet de championnes pour que les journalistes leur accorde leur place aux côtés de la star masculine de la discipline.

 

http://www.ffjudo.com/var/ffj/storage/images/le-judo/actualites/2011/04.-avril/des-filles-en-or-!!-les-masculins-vice-champions/47836-34-fre-FR/Des-Filles-en-Or-!!-les-Masculins-Vice-Champions_grande.jpg

Automne Pavia, Lucie Décosse, Pénélope Bonna, Gévrise Emane et Anne-Sophie Mondière, médaillées d'or par équipes. Source

 

 

...comme les Lyonnaises, de nouveau qualifiées pour la finale de la coupe de l'UEFA féminine. Ce sera contre Potsdam, le tenant du titre, et donc celles qui les avaient battu l'année dernière. La revanche? On aime à le croire. Après tout, le match s'était terminé au tirs aux buts, et malgré la domination des clubs allemand sur le foot féminin européen, l'équipe lyonnaise est de taille à rivaliser. En France, cet OL constitué entièrement d'internationales est acusé de "tuer le championnat". Effectivement il y a peu de suspense et les Lyonnaises seront championnes de France pour la 5e fois cette saison. Mais une victoire en Ligue des Champions pourrait être une belle vitrine pour le foot féminin, et prouver qu'en France le spectacle peut être au rendez-vous.

Ce sera le jeudi 26 mai, à 20h30 en Angleterre, diffusé sur Eurosport à coup sûr, et apparemment sur Direct8. Ce qui constituerait une première, puisque l'année dernière la finale n'avait été diffusée sur aucune chaîne gratuite en France.

 

http://www.leprogres.fr/fr/images/DD25C78E-D1FE-4164-B62D-5193CF5123B2/LPR_03/photo-stephane-guiochon.jpg

Sonia Bompastor lors de la demi-finale retour Arsenal - OL, remportée 3-2. Photo trouvée ici

 

 

...comme Corinne Benintendi, Patricia Quint, et Cécile Demay. Vous ne savez pas qui elles sont? Normal, elles sont entraîneures de haut niveau (j'aurais dit entraîneuses, histoire de nous habituer à ce terme dans un autre sens, mais bon) et elles témoignent dans les Nouvelles News.

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Divers
commenter cet article

Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....