Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 17:31

"Tu comprends, les filles font le petit parcours et les garçons le grand. Mais le grand parcours c'est trop dur pour moi et je ne veux pas être le seul garçon du groupe à faire le petit!"

C'est ce qu'un ami m'a dit, à propos d'un raid VTT auquel il aurait bien aimé participer avec toute sa bande... mais voilà, son niveau ne lui permettait pas de suivre les mecs.

Du coup, il ne fera rien et le soir venu il se contentera des les écouter tous commenter les bons moments de leur journée.

 

Il est pas expert en VTT. C'est aussi le cas de ses amies filles, qui ont décidé de s'inscrire sur la petite boucle, pour être sûres de s'amuser.

 

Le petit parcours n'est donc plus une boucle plus courte pour les gens qui ne veulent pas se lancer dans un grand raid , il devient un "truc-de-fille".

Un "truc-de-fille" c'est toujours vaguement dévalorisant, enfin non, c'est bien "pour une femme" mais pour un mec, bon, c'est un peu de la rigolade.

 

 

J'avais envie de lui dire: "C'est dommage de te priver tout seul d'un truc qui t'aurait plu, à cause d'une norme (à la noix) que tu as, que nous avons tous, intériorisée."

"Mais permets-moi quand même: si toi, comme je te connais, bien dans tes baskets et sportif, tu n'oses pas passer outre, qui va bien pouvoir le faire, hein?"

 

  http://www.classicrendezvous.com/images/French/art/tandem_couple2.jpg

Photo trouvée ici

 

 

 

* entre guillemets parce qu'en sport amateur, "faire mieux" c'est relatif...

Si par "faire mieux" tu entends plus vite, plus fort, plus de points, tu n'as rien compris. Si par "mieux" tu entends "plus de mérite", hé ben tu ne peux jamais savoir.

Peut-être que la première de la course ne s'est même pas vraiment défoncée, tant que le mec que tu as doublé sur le dernier km avait peut-être fait 60 km de montagne hier.


Repost 0
Published by Gabrielle - dans Poncifs et préjugés
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 18:31

La triche... c'est ce qui m'a marqué dans l'actu sportive ces dernières semaines.

 

Je ne blogue plus aussi souvent mais je continue de suivre l'actualité. Et j'ai le plaisir de voir que le sport féminin intéresse, petit à petit, plus de monde, depuis les billets de blogs jusqu'aux médias "pros". Jeux Olympiques, effet Ministère du droit des femmes?

 

Quoiqu'il en soit, la triche. Et la poudre (dorée) aux yeux.

Lance Armstrong qui raconte tout sur son dopage en trouvant le moyen de faire une audience et un buzz énormes, histoire d'assurer des arrières qui n'auront finalement jamais été menacés malgré la perte de ses titres de gagnant du Tour de France. Et ces rumeurs de corruption qui entourent la coupe du Monde 2022. Le Qatar a gagné l'organisation pour le moins convoitée, malgré une culture foot qu'on a du mal a évaluer.

 

Pas de sport féminin là-dedans, non, pas directement.

 

Mais ces deux événements m'ont amené à cette pensée amère: le Tour de France est pourri, la FIFA est pourrie (car le Qatar ni Armstrong n'ont certainement pas été les premiers ni les seuls), OK. Mais qui décidera de ne plus regarder le Tour? Qui décidera de ne pas regarder les matchs en 2022?

 

La triche ça vaut le coup. L'important, c'est de fournir au public les stars, les paillettes, l'émotion, tant pis si c'est chiqué, puisqu'on vous dit qu'il faut le regarder et l'avoir vu.

 

Il y a trop peu de stars sportives et trop d'argent concentré sur ces dernières, ce qui d'une part permet le matraquage médiatique pour les rendre incontournables et d'autre part rend la triche plutôt rentable, puisqu'une star déchue continue à faire vendre...

 

Il y a des sportifs incroyables dans toutes les disciplines mais ce sont toujours les mêmes qu'on nous sert. Dans ce cas, rien d'étonnant à ce que les moins facilement vendables (les femmes...) soient laissés dans l'ombre.

 

Plutôt que se réjouir hypocritement que les "petits" sports aient gardé leur "fraîcheur", essayons plutôt de les mettre en valeur comme il le méritent, eux, et ceux et celles qui le pratiquent.

Repost 0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 18:17

Championne olympique, ultra-dominatrice depuis 4 ans sur le circuit féminin, la skieuse Lindsey Vonn a émis le désir de descendre les pistes réservées aux hommes. La FIS (Fédé International de Ski) a refusé sa requête, mais je m'octroie le droit de la commenter quand même, puisque je trouve enfin le temps de le faire...

 

Sans surprise aucune a pu assister à un florilège de déclaration moqueuses, voire franchement insutantes. Cet article en est la quintessence.

Tout y est: le procès en crédibilité "elle ne se rend pas compte", la dévalorisation "ce sera la piste la plus facile de la saison pour nous", l'instant Eric Zemmour "personne n'ose le dire mais il y a un gros écart entre garçons et filles", la remise à sa place "c'est insultant pour les autres filles"  et enfin le souhait franchement exprimé de la voir se planter: "J'espère qu'elle aura une piste bien difficile pour qu'elle comprenne".

 

Pour moi, l'intéressant n'est pas de savoir si une skieuse peut égaler un skieur, mais ce que ce genre de discours sous-tend. Pour moi, ces déclarations révèlent, outre un manque de correction crasse qui peut prêter à rire quand on se confie à un journal, la plus grande peur de se faire passer devant par une femme. En effet, si aucun doute n'était permis, il aurait pu se contenter de hausser les épaules et de dire "qu'elle essaie, on verra bien".

Mais l'article termine par "Tout ça, c'est marrant mais il ne faut pas que ça s'éternise." Je ne connais pas les performances de ce monsieur, mais j'ai l'impression que la simple idée d'une comparaison possible entre lui et une skieuse lui est insupportable

 

Sans doute lui a-t-on répété depuis son enfance que les petits garçons ça ne pleure pas, c'est bon pour les filles!  Qu'il ne faut pas qu'il ait peur ou froid., t'es pas une chochotte quand même? Ou encore qu'il ne devrait pas sentir la fatigue ou la douleur... on n'est pas des gonzesses, merde.

 

 

Comment peut-on apprendre la mixité si on continue à apprendre aux garçons à n'être surtout pas des filles?

 

 

http://images.lpcdn.ca/435x290/201101/21/231689-lindsey-vonn.jpgPhoto trouvée ici

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Mixité
commenter cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 21:22

Enfin des graphistes qui ne se sentent pas obligés de tartiner de rose, de paillettes et talons aiguilles! Un ballon, de la pelouse, des silhouettes en short et maillot que l'on suppose féminines.

De quoi donner envie de parler de l'évènement: c'est ce week-end, ça s'appelle "Pierre Bénite donne des Elles au foot", c'est à Pierre Bénite donc, et c'est parrainé par les joueuses de l'Olympique Lyonnais double-championnes-d'Europe-est-il-encore-besoin-de-les présenter.

Le but du tournoi est de sensibiliser les adolescentes et les jeunes femmes à la pratique sportive féminine, en leur présentant donc le football mais pas seulement puisque plusieurs stands leur permettront de s'informer sur le sport au féminin et ce qui l'entoure, santé, nutrition, etc...

 

Une affiche pas cliché, un évènement qui se propose de sensibiliser les nanas au sport autrement qu'en leur parlant fitness et fesses fermes... c'est pas tous les jours que ça arrive alors autant le souligner.

 

Plus d'infos sur le tournoi sur le site de la ville.

 

aff_footfeminin.png1

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Essai transformé!
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 17:34

C'est mathématique! on l'oublie souvent mais c'est la source de bien des frictions quand il s'agit de développer le sport féminin. Les infrastructures et les financements n'étant pas extensibles indéfiniment, il y a des arbitrages inévitables à faire lorsque l'on décide d'accorder plus d'importance à la pratique sportive féminine.

 

Les JO sont désormais terminés, et n'en déplaise à ceux qui ont vu les "JO de la femme" pour cette édition, j'y ai surtout retrouvé les polémiques habituelles concentrées sur 15 jours: tests de féminité des sportives, beach-volleyeuses, boxeuses, footballeuses et basketteuses en seconde classe, haltérophiles, sportives voilées... J'ai renoncé à parler de tout cela puisque d'autres l'ont très bien fait (cliquez sur les liens!).

 

Je voulais parle d'un autre point. A Londres, les femmes pouvaient concourir dans toutes les disciplines. Mais ceci n'a pas été sans conséquences sur l'organisation des Jeux puisque des épreuves masculines ont du passer à la trappe, planning serré oblige.

Lors de la Première Nuit du Sport féminin, la lutteuse Audrey Prieto m'expliquait que ses confrères masculins avaient mal vécu la suppression de certaines épreuves pour introduire la lutte féminine comme discipline olympique.  Certains lutteurs se sont ainsi retrouvés privés de JO. On imagine leur désarroi, qui s'est transformé en franche rancoeur pour certains.

Et à plus petite échelle, quand il s'agit d'attribuer des créneaux d'entraînement à un club de foot féminin on craint de se mettre les garçons à dos... même si les filles jouent à un niveau plus élévé.

Ce n'est pas une découverte: certains hommes vivent les mesures de parité comme des injustices. On se rappelle de Gilles Simon qui éructe contre l'égalité des primes à Roland-Garros...  Egoïsme? Sans doute. Faute de sensibilisation au sexisme? Certainement. Tous les hommes n'ont pas conscience d'appartenir au groupe dominant et donc d'être privilégiés dans certains domaines. Difficile dans ces conditions de voir plus loin que sa situation personnelle.

J'y ajouterai aussi le sentiment de rétrécissement de la sphère masculine, tandis que la sphère féminine ne fait que grandir. C'est mon exemple favori: il reste un sport olympique réservé à un seul sexe... aux femmes: la natation synchronisée. J'en avais déjà parlé, c'est extrêmement révélateur. Malgré des pressions sociales encore fortes, les femmes peuvent pratiquer à peu près toutes les disciplines. Pas les hommes. Des dizaines de petites filles s'éclatent au foot mais les petits garçons qui veulent faire de la danse n'y sont pas tellement encouragés par leurs parents (ça aussi, je le répète souvent...).

 

Le but n'est pas que les femmes puissent faire toutes ces activités "masculines" si valorisantes et que personne ne fasse plus ces activités "féminines" si peu valorisées!

On oublie trop souvent que les femmes ne sont pas les seules victimes du sexisme, et que la parité ne devrait pas bénéficier qu'à elles seules.

Mais peut-être que les hommes (et les parents de petits garçons) oublient trop souvent que c'est aussi à eux de se mobiliser pour faire valoir leur droit à l'égalité et conquérir les domaines "féminins". ça ne rendra pas leurs épreuves aux lutteurs mais les nageurs pourront peut-être danser aux JO.

 

http://static.lexpress.fr/medias/2040/1044964_france-s-hamilton-sabot-competes-in-the-men-s-gymnastics-parallel-bars-final-in-the-north-greenwich-arena-during-the-london-2012-olympic-games.jpg

Le gymnaste français Hamilton Sabot, médaillé de bronze à l'épreuve de barres asympétriques (photo trouvée ici)

 

 

 

Parce que moi j'ai pas le temps, c'est pas de la tarte d'apprendre à jouer au foot.

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Hommes en lice
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 19:21

http://sportissima.files.wordpress.com/2012/07/expo-les-chercheurs-dor-mamedy-doucara.jpg?w=490

 

Je suis tombée en arrêt devant cette très belle photo de sportives. C'est le travail de Mamedy Doucara, et pour plus d'infos il faut se dépêcher d'aller voir le blog Sportissima, tenu par Fabienne Broucaret.

 

J'ai peu de temps pour bloguer en ce moment, les raisons d'écrire ne manquent pas, mais voir où commenter les JO il faut choisir...

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Jeux Olympiques
commenter cet article
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 18:43

Soyons bien clairs: dans ce billet c'est l'Equipe qui prend, mais reconnaissons que les autres principaux médias ne valent pas mieux.

Deux pages vues aujourd'hui mais ben représentatives de l'esprit ambiant, démontrent une fois de plus que sport olympique = sport masculin dans l'esprit collectif.

 

Celle-ci est censée représenter les principales chances de médailles d'or de l'Equipe de France aux JO.

Quatre femmes seulement: Camille Muffat, Céline Goberville, Amélie Cazé et Lucie Décosse, alors que la sélection olympique française comporte 187 hommes et 146 femmes.

 

On me dira que ce n'est quand même pas la faute de l'Equipe et des médias si les hommes semblent offrir de meilleures chances de victoire que les femmes.

Peut-être... mais d'une, les pronostics sont-ils réellement objectifs? (j'aurai bien cité les judokates Audrey Tcheuméo et Gévrise Emane par exemple, ainsi que l'équipe de France féminine de handball)  Et de deux, si on va plus loin, est-ce que le supposé moindre vivier de championnes aux JO, supposée conséquence d'un réel moindre intérêt des femmes pour le sport, ne serait pas un peu dû à cette invisibilité des femmes sportives? Comment se plaindre que les jeunes filles n'ont pas envie de devenir basketteuses, handballeuses, heptathloniennes si on ne leur montre pas des modèles valorisés dans les médias? C'est un peu facile.

 

Celle-là nous présente les "stars" des JO. Six femmes en tout sur une vingtaine de sportifs.

Dans la mesure ou la quasi-totalité des disciplines comportent des épreuves féminines et masculines, on aurait pu s'attendre à une parité un peu plus marquée...

Je n'attendais évidemment pas que l'Equipe s'astreigne à parler de 50% de femmes. Nous ne sommes pas le 8 mars, que je sache, on parle de JO, c'est sérieux et beaucoup de sous sont en jeu, enfin!

C'est tout de même bien dommage dans le cadre des JO, où chaque année on se réjouit que les "petits" sports fassent des audiences honorables, avec un public heureux de découvrir de nouvelles têtes.

Dommage de se complaire au sein de ce cercle vicieux où le public assoiffé d'info mais manquant de temps suivra particulièrement les athlètes et les disciplines que l'Equipe leur aura signalé...

 

http://decosse.blog.lemonde.fr/files/2012/06/LD-Smiling.jpg

Lucie Décosse. Parce que.

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Jeux Olympiques
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 21:52

"Lemaitre a conservé son titre sur 100 m, trois centièmes devant Jimmy Vicaut alors que la belle Eloyse s'est imposée à la longueur avec 6,81 m" c'est à lire sur Lequipe.fr en caractères gras.

 

Deux médaillés d'or français aujourd'hui aux Championnats d'Europe d'athlétisme. Le sprinteur Christophe Lemaître est désigné par son nom de famille et Eloyse Lesueur n'a droit qu'à son prénom. Qu'elle se console, on lui glisse un petit compliment sur son physique. Oh, elle voulait peut-être qu'on parle avant tout de ses performances?

 

L'auteur aur certainement de très bonnes raisons d'expliquer sa formulation: éviter les répétitions, rendre sympathique une athlète encore peu connue... Le fait est que ce sont toujours les femmes que l'on appelle plutôt par leur prénom et que l'on ramène à leur physique.

Les sportives sont les petites copines et les sportifs sont les héros.

Repost 0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 19:42

ça n'a pas pu vous échapper. Et maintenant?

 

http://medias.lequipe.fr/img-photo-jpg/laura-flessel/1500000000158610/0:0,1500:756-665-0-70/7f573.jpg

 

On se rend compte que l'on ne sait pas citer beaucoup de sportives françaises. Sans retirer une once de mérite à Laura Flessel, on a de nombreuses grandes championnes dans la délégation française. Les médias auraient-ils profité de cette nomination pour faire amende honorable et nous parler un peu plus de ces autres sportives? Bah, non. Le classement des sportifs préférés des Français comportera toujours aussi peu de femmes.

 

Comme beaucoup aiment à la rappeler aux féministes qu'on juge un peu trop revendicatives, notre situation est infiniment plus enviable que d'autres. Prenons les Saoudiennes pour qui la participation même aux JO qui est problématique. C'est bien pour cela qu'on ne doit jamais cesser de réclamer l'égalité.

 

On doit continuer à se battre pour la reconnaissance des sportives. Laura Flessel porte-drapeau n'est pas un os qu'on donne à ronger aux féministes pour qu'elles se tiennent tranquilles! Il faut s'engouffrer dans la brèche, au lieu d'avoir peur de trop demander. La parité c'est 50/50, l'égalité c'est tous les jours.

 

Donc, surtout ne pas laisser tranquille le CNOSF pour 2014, 2016, 2018...

 

D'ailleurs pourquoi ne pas établir un fonctionnement paritaire pour les JO? JO d'hiver 2014, une femme, JO d'été 2016, et d'hiver 2018, un homme?

 

 

Photo trouvée ici

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Jeux Olympiques
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 18:30

C'est la Journée de la Femme et la rédaction du journal l'Equipe n'a fait ni une ni deux. Il faut frapper un grand coup pour souligner les inégalités persistantes dans le monde du sport. Accrochez-vous bien: pour le 8 mars, l'Equipe demande aux femmes de la rédaction d'élire... leur sportif préféré. Et comme ni elles ni les lectrices ne semblent capables d'apprécier des qualités sportives, on fait la part belle au physique.

On croit rêver non?

Un palmarès des championnes préférées de la rédac, ç'aurait été trop demander? Finalement, je ne préfère pas si c'est pour voir un énième diaporama des "déesses du stade"...

A ce niveau ce ne sont même plus des oeillères. Je pense sincèrement que ces messieurs-dames de la rédac ignorent complètement que les femmes aussi font du sport, qu'elles aussi gagnent des titres et que le spectacle en vaut la peine.

Après on s'étonne qu'il y ait encore des milliers de personnes qui ne savent pas que le tournoi des 6 Nations existe aussi au féminin, et encore moins que les françaises font un super parcours cette année. Parler du France-Angleterre féminin, qui aura lieu en France et qui sera diffuse sur France 4, histoire d'attirer quelques supporters, ça aurait fait un article avec beaucoup moins de paillettes, mais bien plus d'esprit sportif.

 

http://news.bbcimg.co.uk/media/images/58702000/jpg/_58702524_womens_sixnations_gi.jpg

Les capitaines des Equipes en lice pour le Tournoi des 6 Nations féminin. A droite, Marie-Alice Yahé, la capitaine française. (photo trouvée ici).

Repost 0

Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....