Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 07:00
La France poursuit ses matchs de qualification à la coupe du Monde 2011. L'équipe emmenée par Sandrine Soubeyrand est pour l'instant sortie victorieuse de tous ses matchs et se classe première de son groupe (voir plus bas le classement actuel).

Après le Havre et le stade Gerland de Lyon, c'est  Boulogne-sur-Mer qui accueille les Bleues pour leur match contre l'Irlande du Nord. C'est une équipe avec laquelle il faudra compter, elle n'a dispupté que deux matchs et a encore toutes ses qualifications à jouer. Les Françaises sont néanmoins confiantes après le bon match amical (2-1) remporté en février contre la République d'Irlande - ne pas confondre -.

N'hésitez pas à venir les encourager! Une qualification pour 2011 obligera les médias français à parler des footballeuses et du foot féminin.
Et pour ceux et celles qui ne sont pas dans le coin, pas de panique, car la chaîne Direct 8 diffusera la rencontre.

http://www.fff.fr/common/bib_img/pages/532439.jpgAffiche du match, source FFF


France - Irlande du Nord
Samedi 27 mars, 16h30
Stade de la Libération
Tarifs: 3€ ou 5€
Gratuit pour les femmes et les licenciés de -16 ans.
Infos et point de vente ici.




Classement actuel dans le groupe 1 de qualification à la coupe du Monde:
  • 1. France (12 pts, +23, 4 matches joués)
  • 2. Islande (9 pts, +16, 4 matches joués)
  • 3. Irlande du Nord (3 pts, 0, 2 matches joués)
  • 4. Serbie (1 pt, -5, 2 matches joués)
  • 5. Croatie (1 pt, -10, 4 matches joués)
  • 6. Estonie (0 pt, -24, 2 matches)






Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 12:00
Je suis tombée la dernière fois sur un article très docte de Psychologies.com, datant apparemment d'avant la coupe du Monde de 1998: Pourquoi les hommes sont-ils dingues de foot? La question aurait pu être intéressante à traiter. On aurait pu pointer les stéréotypes de virilité qui subsistent dans le football pour mieux les démonter. Tu parles. Et pire, les protège-tibias m'en tombent: cet article a 12 ans mais aurait pu être écrit hier:


« Dès qu’il a tenu sur ses jambes, mon petit garçon s’est mis à shooter dans le ballon – et dussent les féministes me taper sur les doigts –, bien plus que ma fille au même âge », témoigne Yves.

Oui, je vous tape sur les doigts. Taper dans la balle est dans les gènes masculins? Et bien sûr, cher Yves, toi et ta femme avez encouragé votre fille à taper dans la balle tout autant que votre fils. Vous ne lui avez jamais interdit de salir sa robe à fleur, et vous ne lui avez jamais mis sous le nez une poupée et une dînette parce que c'est "pour les petites filles". Tu n'as jamais fait comprendre à ton fils que vous étiez "entre hommes" quand vous jouiez au foot, et laissé plus volontiers ta fille en compagnie de sa mère...

Il en découle que:

« Ma compagne l’a accepté petit à petit : le foot est devenu ma rencontre rituelle avec mes amis hommes, confirme Jérôme, 35 ans. Un espace qui dépasse le cadre du football et auquel je tiens. Le seul qui demeure en dehors des femmes. »

Pauvre chouchounet... les femmes ont investi tous les domaines et tu ne peux plus exprimer ta supériorité virile tranquillement. Heureusement qu'elles ignorent encore tout du hors-jeu, voici l'occase d'être tranquille-peinard avec tes potes couillus. Mon avis, c'est qu'un adulte en couple qui a besoin d'un prétexte pour aller seul à une soirée entre amis manque franchement de maturité.


"D’après Freud, c’est leur commune possession d’un pénis qui leur donne le sentiment d’appartenir à un groupe, celui de ceux qui l’ont, par opposition à celles qui ne l’ont pas – et un manque pousse rarement à faire groupe. "

Je crois que c'est la phrase la plus inepte de l'article...Tu n'as pas de pénis DONC tu n'as pas l'esprit de groupe, va dire ça à toutes les filles qui pratiquent des sports collectifs, qui s'investissent dans des associations...

"Le football se vit dans l’instant, voire le passé. Or, parce qu’elles donnent la vie, les femmes sont, elles, plutôt projetées vers l’avenir."
"C’est vrai que la défaite est souvent assimilée à une mort. Une image à laquelle on adhère difficilement côté femmes. Quand on donne la vie, on a peut-être une idée plus claire de ce qu’est vraiment la mort."


Ben voyons. On va le savoir que parce qu'on "donne la vie", il y a un tas de choses qu'on est incapables de faire: taper dans un ballon, boxer, conduire une voiture, lire une carte... même être payées pareil que les hommes, dis voir.


Mais tout de même: il y a des points avec lesquels je suis plutôt d'accord, même si l'article se contente de constater sans vouloir un seul instant changer les choses - faudrait pas bousculer trop les lecteurs...

"...les femmes n’ont pas la moindre possibilité de s’identifier à Zidane, Maldini ou Ronaldo. Si elles les admirent,  [...] leur miroir, quand elles s’y regardent, ne leur renvoie pas l’image d’un joueur de foot."

« Le football condense la plupart des phénomènes de société, explique le sociologue Christian Bromberger. C’est un révélateur. Et cela à tous les niveaux : le problème identitaire, le rapport hommes-femmes, le statut des émotions. »

Je ne te le fais pas dire, et c'est bien pour ça qu'il faut arriver à la parité dans le foot. Du boulot pour la FFF, donc; le Trophée Femmes et Sport n'est donc bien qu'une étape.







Repost 0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 12:00
http://www.scrumqueens.com/images/stories/_ENG_england/sto_eng_014.jpgCette année encore, les Anglaises sont assurées de remporter le titre. Après avoir écrasé l'Ecosse 51-0 (voir résumé vidéo ci-dessous), l'Irlande 22-5, l'Italie 41-0 et le pays de Galles 31-0, il leur reste la France à rencontrer ce week-end à Rennes. Et comme l'a fait le Pays de Galles en 2009, les Françaises, qui viennent de battre l'Italie 45-15, voudraient être celles qui empêcheront le grand chelem de l'Angleterre. Un gros, gros match en perspective...les Rennais et Rennaises ont de la chance.

J'ajoute que le tournoi des VI Nations se déroule cette année dans le contexte de la coupe du Monde qui aura lieu cet été. En 2002 et 2006, le carré final à été le même: les Black Ferns de Nouvelle-Zélande ont remporté le titre en battant l'Angleterre en finale, et la France a terminé sur le podium devant le Canada. Ce match contre l'Angleterre aura ainsi pour les Françaises un parfum de répétition générale.

Photo: l'Anglaise Katy McLean, source ScrumQueens




Pour le plaisir: mis en ligne, sur le site anglophone ScrumQueens, ce résumé vidéo du match Ecosse-Angleterre du week-end dernier, avec les 9 essais anglais.




Repost 0
Published by Gabrielle - dans Rugby
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 12:00
C'était donc mon 100e billet sur Entrées en Lice... et voilà à peu près 6 mois que j'ai démarré ce blog.

Je ne sais pas bien si j'ai apporté quelque chose au sport féminin dans ce lap de temps; mais personnellement j'ai appris énormément. Je parle souvent de ma conception du sport, finalement celle que j'ai du blogging est la même: un genre de perfectionnisme, avec pour but  le plaisir de la pratique et la satisfaction personnelle.

Pour revenir au sport, chaque jour me conforte un peu plus dans l'idée que chacun-e peut trouver une discipline dans laquelle s'épanouir, pour peu qu'il/elle s'affranchisse des préjugés. Du surf à l'haltérophilie en passant par la lutte ou la course à pied, les possibilités sont immenses.

Et j'espère pouvoir en explorer beaucoup d'autres dans la prochaine centaine. J'ai plusieurs pistes...voilà quelque temps que je lorgne sur des sports peu médiatisés, au féminin comme au masculin, tir à l'arc ou escalade... Je voudrais aussi mieux connaître des trucs comme le hockey sur gazon ou le softball. Je n'en ai bien sûr pas terminé avec le rugby, car la coupe du Monde se profile, et puis vous entendrez parler d'athlétisme car les championnats d'Europe s'approchent.

Les idées ne manquent donc pas pour une nouvelle centaine :)
Repost 0
Published by Gabrielle - dans Divers
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 12:00
Le supposé plus faible niveau des sportives par rapport aux sportifs est un des arguments les plus souvents avancés pour justifier que le sport féminin est bien peu digne d'intérêt. J'en avais déjà parlé: elles courent moins vite et frappent mois fort, à quoi bon regarder les sportives si c'est pour n'offrir qu'une pâle imitation des hommes?

Effet "Journée des femmes"? Le blog Mémosport nous rappelle ainsi ce fameux match qu'on avait appelé, de manière très racoleuse, "La Guerre des Sexes": En 1973, un tennisman de renom mais néanmoins macho - Bobby Riggs --, défie Billie Jean King sur un court. Elle l'emportera par ses qualités techniques. Dans une autre discipline, on avait aussi vu Rusty Kanokogi remporter un tournoi de judo masculin...

Le livre Femmes et Sport  (Editions Hélium), dont m'avait parlé Karine, aborde aussi le sujet et se pose en fait la question de l'attitude à adopter par rapport aux hommes, en tant que sportive.

http://farm4.static.flickr.com/3660/3360734315_c5618a0495.jpgDoit-on, à l'instar de Violette Morris, reproduire totalement le modèle masculin en tentant de s'en rapprocher le plus possible? Violette Morris s'est en effet fait retirer les seins pour pratiquer la conduite automobile. A rapprocher ironiquement de l'athlète Jana Pittman, qui s'en était fait rajouter pour reconquérir son ex-mari...et les a retiré depuis.

Doit-on plutôt reconnaître que mère Nature nous a quand même bien entubées avec son histoire de masse graisseuse supérieure? Et faire avec, c'est-à-dire que l'on adopte une autre conception du sport que celle de la performance "mesurable". Les exemples de Rusty Kanokogi et de Billie Jean King montrent que la maîtrise technique et la tactique, tout comme la gestion du mental, font partie intégrante de la pratique...et n'ont pas de sexe.

Ce n'est évidemment pas le point de vue adopté par les médias, car ce n'est ni celui des sportifs de canapé à qui Usain Bolt fait vivre une espèce de toute puissance par procuration, ni celui des acharnés qui estiment la valeur d'une personne aux chiffres qu'elle produit, que ce soit des chrono ou des dollars.

Mais cette 2e solution aurait le mérite de rendre le sport féminin tout aussi intéressant que son pendant masculin. Un  peu comme le pâté et le saucisson. Ils sont différents mais délicieux tous les deux. Inutile de chercher qui est le pâté et qui le saucisson, c'est une comparaison comme ça...

Et cela permettrait également de donner leur place aux disciplines handisport. Car oui, les Jeux Paralympiques de Vancouver on commencé hier, et ça ne déchaîne pas vraiment les passions.



Crédits photo: Sylvar, trouvée ici



D'autres articles:
Des pistes trop rapides pour les skieuses?
V'là autre chose: selon David Douillet, les femmes judokas sont contre-nature
Top 10 des sportifs 2009 sur Eurosport.fr: pas une femme!
Du patinage artistique "plus viril"...et les femmes dans tout ça?





Repost 0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 07:00
Ce week-end, c'est à Montpellier que ça se passe.

Et la semaine prochaine, les Françaises rencontreront les redoutables anglaises au stade Vélodrome de Rennes (ne vous gourez pas de ville!). Sandrine Agricole, joueuse du Stade Rennais, est naturellement une des têtes d'affiche de ce match qui est sans nul doute l'un des plus attendus du tournoi. Si l'Angleterre est assurée de remporter le titre encore cette année, la France, actuellement 2e, peut encore lui faire rater le grand chelem.

Il y a à Rennes une forte volonté de la part des dirigeants d'implanter solidement le rugby dans la région. A l'instar de ce qui avait été fait à BIois pour France-Irlance, ce match des VI Nations sera ainsi le point d'orgue de toute une semaine consacrée au rugby, avec de nombreuses animations en centre-ville destinées à faire découvrir ce sport à tous les publics.

Commercialement parlant, il est clair que c'est le seul moyen d'attirer suffisamment de public pour remplir le Stade au vu du peu d'écho que rencontre le Tournoi féminin dans les médias. J'imagine ainsi que beaucoup de places vendues le seront au cours de cette semaine promotionnelle. C'est toutefois l'occasion de faire découvrir le rugby d'un peu plus près et de se rendre compte, au delà des clichés médiatiques, que Chabal est le (grand) arbre qui cache la forêt du monde du rugby.

N'oubliez pas non plus, c'est Sportpedia qui le dit: le match sera retransmis sur Orange Sport Event!



http://6nations.rennes2010.free.fr/images/Affiches/Affiche_France_Angleterre_2010.jpg

Il y a un site dédié à l'évènement où vous trouverez toutes les infos nécessaires, billeterie, etc...

Des Filles en Ovalie en parle également, c'est ici.


Et encore une fois, n'oubliez pas France - Italie ce week-end:
VI Nations: les Bleues à Montpellier, venez les applaudir!





Repost 0
Published by Gabrielle - dans Rugby
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 07:00
Les photos vont suivre...mais juste une réaction à chaud. C'était donc avant-hier soir, et pour la première fois depuis presque 4 ans je suis à nouveau montée sur un tatami. J'ai rejoint le groupe judo, parmi les différents ateliers, pour me rappeler des sensations. Bon, hé bien, il y a des choses qui s'oublient...réflexes, souplesse... Mais je me suis rappelée que j'aimais le judo.

J'ai été bluffée par Edith, qui nous faisait l'initiation. En partant d'un exercice simple, elle nous dévoilait peu à peu les bases essentielles de la pratique: la souplesse, la sensation, la notion de juste moment...et la respiration! Voilà un aspect dont je ne m'étais jamais préoccupée...

Nous faisons ensuite cercle autour de Barbara Harel qui nous fait une démonstration de son "spécial" * (sa prise fétiche). C'est un petit gabarit qui déborde d'énergie, elle a unn débit mitraillette et ses yeux pétillent quand elle nous explique qu'avec sa technique "ça part tout seul" et que "c'est jouissif". Une fois, deux fois, un geste parfait. Les arts martiaux, il faut que ce soit beau...**

D'autres disciplines étaient présentées, je ne les oublie pas et certaines m'ont fasciné, j'attends de vous montrer quelques photos pour vous expliquer tout ça.


Et une super ambiance!

Je n'aime pas exagérer les différences hommes-femmes mais un fait m'a frappée par contraste. Il m'a tout d'un coup semblé que quand j'étais gamine, les garçons pratiquaient un judo "de force". La souplesse et la coordination disparaissaient derrière une certaine brutalité. C'est quelque chose que je n'ai pas du tout vu, quand je suis arrivée et que des fillettes faisaient des exercices au sol.

Car le judo ne se résume pas à la force musculaire. Quand j'avais 14 ans, un garçon de mon âge aimait soulever les filles pendant les combats pour les garder en l'air: c'est marrant 5 minutes, mais c'était bien une démonstration de force.

Je n'explique pas ça par une quelconque "nature" masculine ou féminine, je pense simplement que les garçons se sentent obligés de montrer leur force physique, dans une situation où les filles acquièrent les mêmes techniques qu'eux. A cause de ces fichus stéréotypes, toujours, de "virilité", etc... Mais pourtant, mon idole à l'époque, c'était un copain plus petit et plus léger que moi, qui n'aurait pas pu me soulever mais qui m'étalait régulièrement d'un fauchage vicieux ou d'une prise d'épaule parfaitement synchronisée. Voilà le vrai judo.





* Yoko-tomoe-nage (on me corrigera si c'est inexact).


** Même si d'après Anna, qui m'a accueilile, le judo n'est pas à proprement parler un art martial. N'empêche que c'est beau à voir.






Repost 0
Published by Gabrielle - dans Sports de combat
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 07:00
C'est une bonne nouvelle, claironnée sur le site de la Fédération Française de Football: la FFF reçoit aujourd'hui le prix "Femmes et Sport" qui récompense, je cite, "la meilleure stratégie ou action menée par une fédération sportive en matière de féminisation des postes à responsabilité et de développement de la pratiques  féminine".

Alors oui, pour être licenciée chez Jipé Escalettes (en catégorie "vieille débutante"), je confirme que des choses sont faites. Les clubs féminins sont soutenus et la fédération met pas mal en valeur les filles. A très haut niveau, on a vu de belles choses comme le PSG qui a emprunté Bompastor et Abily, et nous a offert un match au Parc des Princes. Il y a aussi le contrat de diffusion de Direct 8 qui nous permet de voir quelques matchs de l'Equipe de France. Et même si c'est au milieu de l'après-midi et que ça empêche donc de réaliser le jouissif combo foot-bière-chips-pizza-entre-potes, c'est déjà un début.

Mais c'est pas si simple. La FFF, c'est quand même une fédération qui a déshabillé son Equipe féminine pour soi-disant augmenter la notoriété du sport, en pariant sur le physique des filles pour attirer les spectateurs. Désolée, mais ce que veulent les vrais fans de foot, c'est du niveau et du frisson. Ce qui ne se gagne pas avec une paire de fesses.

Et parallèllement, le football français, c'est aussi Louis Nicollin qui a été élu "Macho de l'année" par les Chiennes de garde. Opposant toujours les footballeurs et les homos, les footballeurs et les "gonzesses", il ne remplit pas vraiment les critères du trophée "Femmes et Sport'. Et dire que beaucoup l'adulent car il serait "rafraîchissant" dans le monde soi-disant "politiquement correct" du foot...


Mais Nicollin est le président du Montpellier HSC, ce qui veut dire qu'il préside également sa section féminine, pensionnaire de D1. Et Loulou a mis beaucoup d'argent pour faire venir les joueuses et faire du MHSC une grosse machine avec laquelle il faudra compter. Jugez plutôt. Trois de "ses" filles sont dans l'Equipe de France (la gardienne Céline Deville, l'attaquante Marie-Laure Délie et la défenseuse Sabrina Viguier); le MHSC a remporté le Challenge de France 2009 sous ses yeux; et cette année, c'est un des deux seuls clubs français, avec l'Olympique Lyonnais, à être qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Je vous l'ai dit, ce n'est pas si simple.









Repost 0
Published by Gabrielle - dans Football
commenter cet article
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 12:00
C'est sur le site Internet du magazine Têtu: tout est dit.

Encore une fois, on peut tout à fait transposer ses propos au sport féminin. Quand il dit "Je crois que la masculinité, c'est ce qu'on veut en faire", ça s'applique évidemment aussi à la féminité. Si des filles ont envie de faire de l'haltérophilie ou du lancer de poids, on ne peut plus dire que ce n'est pas une discipline féminine. Je pense sincèrement qu'il n'y a pas de goûts ou de comportements typiquement féminins ou masculins.

J'entends quand même (trop) souvent que "c'était tout de même plus simple quand chacun était à sa place", et ça ne vient pas toujours des personnes les plus âgées ou conservatrices...Evidemment c'est plus effrayant de ne pas se laisser guider par une norme ou des diktats, et de chercher tout seul ce qui nous convient. Mais n'est-ce pas tellement plus grisant?




Voir aussi: Du patinage artistique "plus viril"...et les femmes dans tout ça?
Repost 0
Published by Gabrielle - dans Sports d'hiver
commenter cet article
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 07:00
J'en ai déjà parlé mais je vous en reparle parce que c'est une initiative que je trouve géniale. C'est toujours lundi 8 mars prochain à l'Institut du judo. Vous pourrez venir y rencontrer la judokate Barbara Harel, membre de l'Equipe de France. Barbara Harel a 33 ans, et a notamment décroché la médaille d'or par équipe aux championnats du monde 2006, un titre de championne d'Europe en 2006 et une médaille de bronze en 2008. Voici un beau modèle pour les aspirantes judokates!

http://www.ffjudo.com/cms/GetObject.asp?Type=5&ID=1581Photo trouvée ici


Et retrouvez toujours l'évènement sur Facebook.



Repost 0
Published by Gabrielle - dans Sports de combat
commenter cet article

Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....