Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 08:00

Emmanuel m'a aussi expliqué sur quelles valeurs reposent le Touch, et tout ce qui fait l'intérêt de ce sport selon lui. Dépense physique, solidarité du sport collectif, jeu tactique...C'est tout ce que j'aime, et ce que j'attends d'un sport.

Ma conclusion sera donc: vous avez envie de bouger et de rencontrer du monde? Courez dans un club de Touch faire un essai, ça pourrait bien être le coup de coeur!

 

"Le touch est un sport qui se situe dans l’air du temps. Il correspond à notre époque.

La première valeur qu’il porte est l’honnêteté : seul le défenseur sait s’il a ou non « touché » l’attaquant (ce qui peut se faire par un simple effleurement du maillot)

La mixité est intéressante également : au-delà de jouer ensemble, hommes et femmes se complètent sur le terrain. En effet, il faut comprendre qu’à partir d’un niveau de jeu un tout petit peu organisé, le touch est rythmé par différents temps de jeu. Certain doivent être effectués avec précision et organisation, d’autres le plus rapidement possible. Les qualités physiques et mentales des femmes et des hommes se complètent dans ce sport véritablement mixte.

La compréhension et le respect suivent l’honnêteté et la mixité."

"C’est également un sport profondément collectif, car faire la différence seul est presque impossible (étant donné la facilité à défendre). C’est en étant synchronisé à plusieurs que l’on parvient à mettre la défense en difficulté. A ce sujet là, les règles sont elles aussi bien pensées (elles ont été rédigé à la toute fin des années 1970, et formalisé en 1985 par la Fédération Internationale de Touch)."

 

"Personnellement, j’ai retrouvé dans la pratique du Touch une large part du plaisir que j’éprouve dans le rugby : vitesse, prise d’intervalle, évitement, technique, communication, effort collectif (effort qui n’est pas du combat mais qui est cardiovasculaire, du fait de l’absence de temps mort). Il y a aussi des éléments d’organisation qui m’ont beaucoup plu, comme quelque chose de mathématique dans cette pratique ; et en même temps un libre court à l’improvisation, à la création, au dépassement de soi…

Au-delà de mon exemple, il faut mettre en avant que le plaisir du jeu n’a pas de contrepartie : ni physique (comme au rugby), ni technique (car le touch est très simple et accessible à tous, avec une prise en main très rapide), ni financière (pas d’équipement spécifique autre que le ballon)… c’est un sport instantané, qui convient d’ailleurs très bien aux enfants."

 

http://lh4.ggpht.com/_JOAeRdBce7o/SbhNGFCDWRI/AAAAAAAAQmg/57BRTItTRQI/s640/DSC_0806.JPG

La journée du Chick's Touch, photo de TR91.

 

Billets précédents:

Le Touch, c'est quoi? (1) - Le principe

Le Touch, c'est quoi? (2) - La pratique en mixité

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Sports collectifs
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 12:00

Dimanche 18 avril dernier, c'était La Fête du Running... rien de très institutionnel, une page Facebook et un concept inspiré de la Fête des Voisins: aller faire un footing entre amis, en famille, inciter un maximum de monde à chausser ses baskets!

Je vous accorde que l'opération a un petit côté moraliste "Manger-bouger' agaçant. Personnellement ce qui me met en rogne c'est toujours de considérer le sport sous l'angle de la santé. Autant dire comme une contrainte: se taper 30 minutes de footing en pensant très fort aux cancers et autres infarctus auxquels on échappera ainsi n'a rien d'un plaisir.

Alors qu'aller trotter dans un parc à côté de chez soi parce qu'il fait beau, qu'on entend les oiseaux, qu'on a envie de profiter du soleil et de se dégourdir les jambes, c'est un plaisir sans pareil!

 

Les joggeurs et le jogging n'ont pas toujours bonne presse que ce soit auprès des non-sportifs ou auprès de pratiquants d'autres sports. Je peux vous assurer que beaucoup de nanas de mon équipe détestent courir "après rien", mais qu'après le ballon, elles se démènent... On regarde parfois les runners comme des "maso", "drogués", individualistes et avides de performance...

Je dirais sans beaucoup d'originalité qu'il y a autant de raisons de courir que de coureurs...voire plus.

 

J'adore réellement courir. J'aime aussi beaucoup marcher d'ailleurs; en fait j'aime être dehors (courir sur un tapis, non merci). Et du coup, courir dans la neige ou sous la pluie ne me dérange pas vraiment.

Je cours quand j'ai envie de me vider la tête, et de me vider physiquement de mon stress. Je cours pour m'épuiser à petit feu, pour être apaisée et envahie par ces "hormones du plaisir" qui débarquent et font planer. Oui, le sport est une drogue; qu'on m'en prive et je suis nerveuse, irritable, déprimée et la mèche en berne. Je cours parfois pour me retrouver seule: c'est un moment privilégié pour réfléchir, pour méditer. Je cours pour aller profiter de la nature, sentir le sous-bois et l'herbe; je cours en vacances pour découvrir les environs.

La course à pied n'est pas mon sport principal puisque je ne la pratique pas régulièrement, mais je cours aussi pour la performance. C'est alors le plan d'entraînement, le travail de fractionné et de seuil sur piste, fastidieux et usant physiquement. L'inscription à la course, la préparation soigneuse, les plâtrées de pâtes. Le jour de la course, partir concentré, maîtriser son effort, se faire mal pour terminer, sprinter dans les derniers mètres alors que les jambes ne répondent plus, puis regarder son chrono, et penser encore à progresser la prochaine fois.

Mais aussi, je vais courir avec mon compagnon, ou une copine, pour papoter tranquillement autour d'un étang, et terminer par un bon repas et une bonne bière...

 

Voilà donc pourquoi je cours: après du plaisir sous toutes les formes, avec un brin de masochisme (mais y a-t-il plaisir sans souffrance?) et ni plus ni moins de sacrifices que n'importe quelle autre passion.

 

http://farm1.static.flickr.com/116/298842926_b0f8434bf0.jpgCrédit photo: Mel B.

 

 

 

 

 

 

Et sinon: le concours dure toujours!

Dites-moi dans les commentaires quelle sportive vous a le plus marqué et pourquoi, pour pouvoir assister au Meeting AREVA (étape française de la Diamond-League, ex-Golden League), au Stade de France le 16 juillet 2010.

 

Toutes les informations ici.

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Athlétisme
commenter cet article
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 19:37

Il s'est passé énormément de choses dans le monde du sport féminin ces derniers temps... Je n'arrive évidemment pas à relayer tout ce qui se passe au moment ad hoc, et puis comme j'aime bien trouver des photos des sportives, ça prend beaucoup de temps...donc je me contenterai de liens, pour un billet-valise.

 

Je vous avais parlé de la fin de la carrière de Sandrine Bailly et Sylvie Becaert: les jeunes biathloniennes, jamais en retard d'une bonne idée, ont fait un petit clip-hommage... Toujours dans le milieu du biathlon, j'ai appris que l'époustouflante Magdalena Neuner a été nommée biathlète de l'année (hommes et femmes confondus). Un titre mérité, ne serait-ce qu'au vu de sa performance aux JO.

 

Les championnats d'Europe de Judo viennent de s'achever. La Fédération avait décidé d'envoyer en majorité des jeunes pousses, les féminines étant menées par Gévrise Emane et Morgane Ribout. La récolte a été mitigée:  seules Pénélope Bonna et Lucie Louette reviennent avec une médaille de bronze. 

 

Les lutteuses ont eu plus de succès à leurs propres championnats d'Europe, qui ont eu lieu la semaine dernière à Bakou: Audrey Prieto remporte la médaille d'argent, Mélanie Lesaffre et Meryem Fatah revenant avec le bronze. Et la cerise sur le gâteau: forte de ces résultats et malgré la concurrence, la France se classe 5e nation en lutte féminine.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle
commenter cet article
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 18:00
Je me disais que ce serait bien de communiquer à l'avance sur les évènements sportifs féminins ou mixtes à venir. Ce qui permet aussi de se rendre compte que contrairement à ce qui transparaît dans les médias, les sportives ne chôment pas! La liste est naturellement subjective, évidemment pas exhaustive, donc n'hésitez pas à me donner plus de dates et j'enrichirai ce calendrier au fur et à mesure.

Vous pourrez accéder à ce calendrier à tout moment grâce au lien permanent de la colonne de droite. -->



Edit du 25/04/10

5 février - 21 mars 2010
Tournoi des VI Nations féminin (rugby)


12 - 28 février 2010

JO d'hiver de Vancouver

6 et 7 février 2010
Tournoi de Paris (judo)


23 mai - 6 juin 2010
Roland-Garros (tennis)
16 juillet
Meeting AREVA - Diamond League
Paris, Stade de France
 
26 juillet - 1er Août 2010
Championnats d'Europe Athlétisme

23 - 29 août 2010
Championnats du Monde de badminton
Stade Pierre-de-Coubertin (Paris)

20 août - 5 septembre
Coupe du monde du rugby
Angleterre
 
23 septembre - 3 octobre 2010
Mondial de basket

4 - 13 octobre
Championnats du Monde d'escrime
Paris

16 et 17 octobre
Open de la Ligue féminine de Basket
Paris - Stade Pierre de Coubertin

28 - 31 octobre
Championnats du Monde de Karaté
Belgrade (Serbie)


29 octobre - 4 novembre 2010
Mondial de volley

8 au 13 novembre
Championnats du Monde de trampoline
Metz
7 novembre - 19 novembre
Championnat d'Europe de Handball
Danemark/Norvège
...

Eté 2011
Coupe du monde de football



Repost 0
Published by Gabrielle
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 08:00

Un sport collectif qu'hommes et femmes pratiquent ensemble, voilà quelque chose qui mérite d'être mieux connu. Parce qu'à part le double mixte au tennis, il y a peu d'occasions pour hommes et femmes de jouer dans la même équipe. Emmanuel, que je vous ai présenté la dernière fois, m'a donc expliqué comment c'était possible, en me donnant une idée des postes dévolus à chacun... Mais rien n'est figé apparemment. On conçoit tout à fait que ce soit finalement les qualités physiques et individuelles de chaque joueur(se) qui déterminent à quel poste il ou elle jouera.

Que chacun fasse ce qui lui plaît (si possible) en fonction de ses aptitudes et son caractère et non pas en fonction de son sexe? Ouais, comme ça devrait être dans la vraie vie... Le Touch, un sport féministe?


Emmanuel:

 

"Dans les équipes mixtes, hommes et femmes ont des postes, avec de nombreux échanges dans le feu de l’action. Les postes les plus durs au niveau cardiovasculaire sont occupés par des hommes."

 

"Explication : Le touch se joue à 6 Vs 6 ; il y a 3 postes définit en fonction de la place occupée sur la largeur du terrain : considère que l’équipe forme une ligne qui occupe toute la largeur du terrain : les 2 joueurs du milieu sont des « middles », les deux joueurs sur les cotés (les ailes) sont des « wings », et les 2 joueurs qui font la jonction entre les ailiers et les centres sont des « links » (charnière).

Par rapport à la forme du jeu, les middle sont les joueurs qui court le plus en défense (marches avants et marches arrières très rythmées à chaque touché) ; ce sont les hommes les plus en forme qui occupent ce poste.

Les wings ont un travail défensif beaucoup moins exigeant ; ce sont des femmes qui occupent ce poste.

Les 2 places de links sont occupées par un homme et une femme.

En attaque, il y a une préférence à laisser une fille prendre le touché pour un mec, comme ça juste après le touché, le mec ramasse le ballon et enchaine avec toute sa dextérité…

Les filles sont aussi « prioritaires » dans un rôle de remonter de ballon, quand on vient de le récupérer et que l’on est dans notre camp et qu’il faut jouer serein, calme, tranquille et organisé… quand le jeu entrera dans une phase soutenue, les gars porteront d’avantage le ballon."

 

"Toutes ces explications ne s’imposent pas à la pratique hebdomadaire de club, où les filles et les hommes jouent à différentes positions, sans qu’il y est de postes imposés … cependant, cela se fait parfois naturellement…"

 

 

http://www.touchrugby91.com/content/img/LaRochelle-03-equipe-180409.JPG

Une belle photo d'équipe trouvée sur le site du TR 91

 

 

 

A suivre:

Le Touch, c'est quoi? (3) - Pourquoi c'est génial?

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Sports collectifs
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 08:00

Cette petite expo ferme dans pas longtemps, mais je n'arrivais pas à trouver le temps d'y aller... voilà qui est fait, et je suis bien contente. "Allez les filles!" est hébergée par le Musée du Sport à Paris, et se concentre sur l'évolution du sport féminin depuis le début du XXe siècle à aujourd'hui, en nous présentant ses "pionnières".

 

 

http://www.museedusport.fr/images/fck/image/afficheALF_bd.jpg

 

 

Alors oui, il est loin le temps où le 800 m était considéré comme une course trop éprouvante pour les femmes, et où le football était interdit car soupçonné "d'entraver la femme dans sa fonction maternelle" sous le régime de Vichy.

 

Mais les photos d'Alice Milliat seule parmi tous les hommes d'un jury sportif renvoient amèrement à aujourd'hui, avec les grandes tablées d'experts exclusivement masculins qu'on peut voir dans les médias, et les assemblées de dirigeants où bien peu de dirigeantes se frayent une place. 

 

Et l'expo rappelle que si un bon bout de chemin a été fait, il reste de grands progrès à réaliser avant que les femmes puissent conquérir leur place dans le monde du sport. Certaines choses ont très peu changé: ainsi, au début du siècle, les journaux ne doutaient pas que les femmes puissent jouer au foot, mais affirmaient que ce n'était tout de même ni très convenable ni très joli. Opinion encore défendue aujourd'hui...

 

Je ne suis pas du genre fétichiste, aussi des objets comme les maillots de Colette Besson ou les crampons de Marinette Pichon ne m'ont pas plus émue que ça; néanmoins il est intéressant de voir la robe de Suzanne Lenglen, celle qui faisait scandale car "optimisée" pour mieux jouer.

 

Intéressant aussi, le mur consacré aux "produits dérivés", surtout pour le calendrier du RCP 15. Ce calendrier, parlons-en: des joueuses de rugby qui posent en sous-vêtement. Autant les photos nues des footballeuses françaises m'avaient paru hyper racoleuses, autant je trouve ces rugbywomen - belles, bien sûr! - pleines d'humour et détonnantes. Comme quoi, la frontière entre soumission aux diktats et revendication de sa présence n'en finit pas d'être floue.

 

Le petit film sur Alice Milliat, et le rôle qu'elle a joué dans l'organisation des olympiades féminines m'a passionnée. J'ignorais complètement qui elle était, et au vu de tout ce qu'elle a fait pour le sport féminin, c'était une grossière lacune qui se trouve réparée.

 

Enfin je suis restée scotchée sur les portraits des sportives de l'INSEP. J'ai bien noté le nom du photographe: Guillaume Mirand a fait vraiment du bon boulot, ses photos ont de quoi convaincre 'nimporte qui de se mettre au sport.

 

 

L'expo dure encore jusqu'au 24 avril (oui, c'est dans pas longtemps...).

Si donc vous avez l'occasion de passer du côté de la Bibliothèque François Mitterrand...Il y a toutes les infos ici.

 

Repost 0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 08:00

Le club Touch Roosters 91 avait organisé une journée découverte du Touch, et à cette occasion j'étais rentrée en contact avec Emmanuel Condé, chargé de développement pour la discipline. J'étais avide d'en savoir plus et Emmanuel à gentiment accepté de me présenter son sport en détail, et j'ai de quoi vous offrir un petite série de billets consacrés au Touch.

 

J'en avais touché (hihi...) un mot: une de ses particularités est qu'on peut jouer en mixité en tirant profit des qualités physiques des hommes comme des femmes. Ceci ajouté à la dépense physique (on cavale...) fait que le Touch à de quoi me plaire énormément...

 

Mais laissons donc la parole à Emmanuel:

"Le Touch est un sport qui tire son essence du rugby. Il a pris son autonomie en s’affirmant petit à petit et en développant ses propres règles qui lui donnent une forme de jeu bien spécifique. Il peut être défini comme un sport collectif d’invasion du terrain par l’évitement des adversaires(le rugby est un sport de combat et d’évitement), faisant appel à des qualités de vitesse, de passes, de feintes, de vision et de sens de jeu ."

 

"A son origine, le « Touch » n’est encore qu’un jeu, une manière « soft » de jouer au rugby à XIII. Il apparaît clairement (historiquement pourrait-on dire) en Australie, au sud de Sydney, dans les années 1960, (il a vraisemblablement été pratiqué de façon marginale dès le début de l’histoire du rugby). Durant la période estivale, dans le but de garder la forme et de s’exercer au jeu de passes et de courses, des treizistes mettent au point une forme de rugby à XIII dépourvue de tout contact physique : un simple « touché »  permet de défendre sur le porteur du ballon, l’oblige à s’arrêter et à marquer un temps de jeu ; les attaquants réengagent à chaque « touché » et au bout d’une série de cinq ballons d’attaque c’est la défense qui récupère le ballon et qui attaque à son tour.

Comme au rugby, le but est d’avancer sur le terrain en se faisant des passes vers l’arrière pour aller marquer des essais en aplatissant le ballon derrière la ligne de but adverse. Le Touch apparaît bien comme une « version douce » du rugby, dans le sens ou l’équipe qui défend doit simplement toucher le porteur de ballon pour stopper l’attaque. Il s’apparente plutôt au rugby à XIII dans ses actions d’attaques marquées par des temps d’arrêt à négocier le plus rapidement possible. Le sens du jeu collectif est cependant plus développé qu’au rugby XIII, se situant juste en-dessous du combat collectif du rugby à XV."

 

"Il y a environ  1000 licenciés touch en France. Beaucoup d’autres personnes ont pratiqué le touch de façon occasionnelle, sans pour autant détenir une licence dans une association sportive (il y a aux dernières nouvelles 24 clubs de touch en France). Concernant la proportion de femmes, je dirai que la fédération compte 1/3 de femmes et 2/3 d’hommes licenciés.  En Ile de France, il y a un championnat qui s’organise en 3 journées complète.

Au niveau de l'âge des participants, j’interviens dans les écoles et j’arrive à faire jouer des CM1 (à partir de 9ans), en dessous ce doit être possible mais un peu compliqué. "

 

"La plupart des compétitions sont mixtes ; c'est-à-dire que soit il y a plusieurs catégories (hommes, femmes, mixte, + 30 ans, + 35 ans, + 40 ans, comme pour la coupe d’Europe qui se déroule cet été à Bristol) ; soit la compétition se joue en mixte. Les tournois exclusivement masculins sont très rares."

 

Billets à venir:
Le Touch, c'est quoi? (2) - La pratique en mixité
Le Touch, c'est quoi? (3) - Pourquoi c'est génial?

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Sports collectifs
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 20:00

Vous devez commencer à en entendre parler, car elle a démarré: la Golden League, compétition internationale d'athlétisme à étapes, s'est renommée cette année en Diamond League. Et comporte un passage au stade de France, qui s'appelle le Meeting Areva depuis l'année dernière (faut suivre, hein...).

 

meeting.jpg

 

"Diamonds are the girl best friends" et les grandes athlètes féminines ne manqueront donc pas. On attend la reine Blanka Vlasic, championne du monde de saut en hauteur, dont l'objectif est de réussir à dépasser le record mondial (2,09m). Si elle y arrive à Paris, il faudra en avoir été... Peut-être y aura-t-il aussi Sanya Richards, championne du monde en titre sur 400m. L'année dernière, sa foulée aérienne m'avait transportée; la rapidité de la course m'a soufflée, rien à voir avec la télé! Je me réjouis aussi de voir que le 1500m et le 5000m sont au programme chez les femmes. Oui, regarder des gens faire des dizaines de tours de piste, moi, j'adore...

 

Et ces places à gagner, alors?

 

Comme vous vous en doutez, il s'agit d'un échange de bons procédés, on m'a proposé de faire gagner des places au Meeting en contrepartie de pub sur un autre concours. C'est aussi simple que ça, j'ai trouvé ça sympa de pouvoir donner des places gratuites.

Pour participer, je vous demanderai simplement de me raconter dans les commentaires quelle grande sportive féminine vous a le plus marqué au cours de sa carrière.

Le mois dernier ou il y a quinze ans, à la télé ou dans les journaux, qu'elle courre, nage ou skie, racontez-moi! Ce sera de quoi donner du grain à moudre aux journalistes qui oublient toujours les femmes dans leurs classements.

Attention, pas le droit de copier: c'est chacun la sienne! Vous pouvez me donner plusieurs noms de sportives, mais je compte une seule participation... Et je tirerai au sort parmi les commentaires, s'il y a plus de commentaires que de places bien sûr :)  Je cloture les participations le 7 mai à minuit.


Si vous n'avez rien de prévu vendredi 16 juillet 2010 à 19h30, vous savez ce qu'il vous reste à faire!

 

Et le vrai concours:


C'est la possibilité de gagner et une nuit d'hôtel, et des passes VIP pour le Meeting, avec les places qui vont bien dans le stade, en face de l'arrivée... et une rencontre avec l'insaisissable Usain Bolt - que je ne vous ferai pas l'affront de présenter.

 

C'est par ici, jusqu'au 22 avril, dépêchez-vous!

 

 

 

 

 

 

PS: merci à la grande Manu pour ses conseils pour organiser mon premier concours.

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Athlétisme
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 07:00

Je n'ai découvert Pascale Jeuland et son titre mondial que la semaine dernière, via le blog Vélo féminin. Et je découvre quelques jours plus tard sa résignation face aux difficultés que peut rencontrer une cycliste, même titrée, pour s'entraîner. C'est à lire ici. J'ai trouvé aussi un article qui date d'il y a deux ans, où Pascale raconte un peu son parcours et les sacrifices qu'elle a fait pour pouvoir pratiquer à haut niveau.

 

En résumé, la jeune cycliste a fait le choix de suivre des études courtes pour pouvoir s'entraîner, mais a aujourd'hui beaucoup de difficultés à concilier son travail à mi-temps et le cyclisme. Pascale Jeuland n'a que 22 ans, et a sans nul doute une belle carrière devant elle...encore faut-il qu'elle la poursuive!

 

Je suis toujours un peu amère lorsque j'entends pester contre les sportifs français qui ne ramènent pas (ou peu) de médailles. A entendre les râleurs, les Français n'ont pas la mentalité de gagnant des Américains ou autres Allemands, et gna gna gna... Certes, mais il est certainement plus facile d'avoir la niaque lorsqu'on peut s'entraîner à plein temps et qu'on est libéré des problèmes financiers. Sans forcément atteindre les sommets qu'on connaît dans le foot masculin (et qui n'est pas un gage de réussite, d'ailleurs)...

 

Les sportifs de haut niveau qui sont obligés de travailler sont bien évidemment légion, mais suis-je la seule à avoir l'impression que les femmes sont les plus nombreuses à ne pas pouvoir vivre de leur sport?

 

 

 

Articles liés:

Classement des 50 sportifs français les mieux payés en 2009...pas une femme!

Zoom sur le haut niveau du rugby féminin

Etat des lieux des différents moyens de promouvoir les sport co au féminin

 

 

 

 

Repost 0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 07:00

Je réclame des supporters pour les sports féminins mais encore faudrait-il que je donne des idées de matchs à aller voir...voici deux idées pour le foot:

 

Pour vous, Franciliens: Ne loupez pas la demi-finale du Challenge de France qui opposera l'OL au PSG, second du classement. Un vrai choc qui promet d'être un sacré beau match, avec de sacrées joueuses. Sapowicz et Bussaglia (au PSG), Thomis, Necib, Henry et Franco (à l'OL)...

PSG - OL

Dimanche 25 avril - 15h

  STADE GEORGES LEFEVRE N°4
TERRAIN SYNTHETIQUE
AVENUE KENNEDY
CAMP DES LOGES
78100 ST GERMAIN EN LAYE

 

http://s.psg.fr/psg/image/article/illustration/m/243/48436.jpgPhoto trouvée ici

http://www.footofeminin.fr/photo/2005666-2768684.jpgPhoto trouvée ici

 

Pour vous, dans l'Hérault: c'est l'AUTRE demi-finale, la rencontre entre Montpellier, le tenant du titre, et le très prestigieux FCF Juvisy, 6 fois champion de France et leader actuel du classement de D1. Même jour, même heure, choisissez votre camp: le MHSC de Marie-Laure Délie, ou le Juvisy de Sandrine Soubeyrand et Gaétane Thiney.

MHSC - FCF Juvisy

Dimanche 25 avril - 15h

  STADE JOSEPH BLANC
400 AVENUE DE MIREVAL
34750 VILLENEUVE LES MAGUELONE

 

http://gallery.me.com/giachello/100523/IMG_8417/web.jpg?ver=12685867050001

Photo trouvée ici

http://www.footofeminin.fr/photo/1700364-2297967.jpg?v=1258009182Photo trouvée ici

 

Vous hésitez encore? En bonus, voici un reportage de Télessonne sur le match Juvisy - PSG de dimanche dernier, que le PSG a perdu, en même temps que sa première place au classement. Le reportage commence à 2:29 de la video, il dure tout de même plusieurs minutes, avec de belles images du match et des interviews de joueuses, et des commentaires plutôt pertinents. Suffisamment rare pour être savouré!

C'est ici

 

 


Repost 0

Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....