Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 07:00

L'athlète australienne Jana Pittman-Rawlinson a fait retirer les implants mammaires qu'elle avait depuis 2008, en vue d'être plus compétitive pour les JO de 2012. C'est entre autres dans le 20 minutes qu'on le lit.

Au-delà du côté "croustillant" de l'anecdote, dont l'intérêt en terme de trafic sur la page est évident, la démarche m'interpelle.

L'article est mal fichu et l'allusion à la jeune tenniswoman qui s'est faite réduire une poitrine trop volumineuse n'a rien à faire là: ça n'est un secret pour personne que des seins trop gros sont handicapants pour faire du sport, (et même pour les sports typiquement féminin comme la danse, la gym ou l'équitation). Là, il s'agit de rendre la pratique sportive plus aisée, alors que le recours à la chirurgie de Jana Pittman n'avait qu'un but esthétique.

Nous avons ainsi une sportive de haut niveau, double championne du monde du 400m haies (en 2003 et 2007), donc pas la première amateure venue, qui se sent mal avec ses petits seins au point de se décider pour une opération qui va perturber son entraînement, modifier ses sensations, ou peut-être altérer ses performances. Je m'en doutais un peu: c'est en fait après une rupture que l'athlète a pris cette décision. Quelqu'un qui n'aime plus son image dans une période difficile, c'est compréhensible après tout. Elle ne supportait plus d'avoir "des bras musclés, de larges épaules et de grandes et fortes jambes».

Mais surtout, elle résume l'impossible équation qu'on impose aux sportives: "c'est indispensable pour courir vite, mais c'est difficile de se sentir féminine."

C'est une championne du monde qui le dit. On mesure alors combien pèse ce devoir de féminité sur le commun des mortelles.

On aura beau maquiller les sportives, les faire poser nues, tant qu'on n'admettra pas qu'on puisse être une femme même avec "des bras musclés, de larges épaules et de grandes et fortes jambes", rien ne changera.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

emelire 31/05/2010 11:36


donc finalement la mode des gros seins ... va avoir pour conséquence une moindre pratique sportive ? comment encourager le sport féminin quand ... parallèlement, l'industrie et les médias font du
forcing en faveur des fortes poitrines au besoin via la chirurgie. Vu ces jours-ci un "reportage" faisant mine de critiquer les opérations d'adolescentes mais je l'ai perçu au contraire comme une
tentative de banalisation de la chose, y compris en montrant une clinique espagnole où visiblement, tout était possible même avant 18 ans et qu'en Espagne vraiment, c'était très courant etc. ...
:o(


Charles 07/01/2010 01:18


Mon humble opinion: à une époque de ma jeunesse, tous les entraineurs admiraient les grandes sportives est-Allemandes. On vantait leurs performances extraordinaires aux femmes athlètes canadiennes
(mon ex-épouse n'était plus capable d'en entendre parler. C'était devenu lourd à l'époque). Ce qui était caché: Avec le soutien et la supervision de leurs médecins, ces femmes athlètes
est-allemandes subissaient des changements hormonaux importants. Certaines eurent également recours à des diminutions mammaires.

Le lien avec le cancer du sein : aujourd'hui ces anciennes sportives allemandes grandes championnes sont toutes (à deux exception) décédés de divers cancers dont le cancer du sein....

A vous de choisir.


Gabrielle 06/01/2010 13:30


Charles, dans le cas de Janna, la première opération chirurgicale était purement esthétique, rien à voir avec la performance. c'est pour cela que c'est perturbant: une sportive qui va avoir
volontairement recours à une intervention chirurgicale qui va l'handicaper.

quant à la réduction de poitrine, c'est pour soulager le dos et il n'y a pas que les sportives qui y ont recours.

mais chacun ses priorités: la victoire à tout prix, est-ce pire que l'aaparence à tout prix?

par contre je suis désolée mais je ne vois pas bien le rapport avec le cancer du sein.


Charles 06/01/2010 13:01


grosseur des seins et performance sportive, C'est bien triste tout ça. Où en sont nos priorités: etre en santé, en bonne forme physique ou bien gagné à tout prix quitte à mettre en danger sa santé
et son intégrité physique. D'autant que de nombreuses jeunes femmes se débattent encore avec le cancer du sein. Le déces tout récent de Lhasa à 37 ans d'un cancer du sein remet d'actualité notre
regard (même celui d'un homme comme moi) sur les seins des femmes.

lire 2 articles canadiens
''Le dépistage du cancer du sein devrait-il se faire plus tôt?''
http://www.ledevoir.com/societe/sante/280542/sante-le-depistage-du-cancer-du-sein-devrait-il-se-faire-plus-tot

Cancer du sein: la guerre n'est pas encore gagnée http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/sante/201001/04/01-936157-cancer-du-sein-la-guerre-nest-pas-encore-gagnee.php


Gabrielle 06/01/2010 12:30


@Karine: je ne connaissais pas Violette Morris, mais j'imagine la violence des commentaires sur on acte. après tout chacun fait ce qu'il veut de son corps, non?

@Olympe: non! je n'avais pas vu! je vais me pencher là-dessus. :)


Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....