Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 12:00
Je suis tombée la dernière fois sur un article très docte de Psychologies.com, datant apparemment d'avant la coupe du Monde de 1998: Pourquoi les hommes sont-ils dingues de foot? La question aurait pu être intéressante à traiter. On aurait pu pointer les stéréotypes de virilité qui subsistent dans le football pour mieux les démonter. Tu parles. Et pire, les protège-tibias m'en tombent: cet article a 12 ans mais aurait pu être écrit hier:


« Dès qu’il a tenu sur ses jambes, mon petit garçon s’est mis à shooter dans le ballon – et dussent les féministes me taper sur les doigts –, bien plus que ma fille au même âge », témoigne Yves.

Oui, je vous tape sur les doigts. Taper dans la balle est dans les gènes masculins? Et bien sûr, cher Yves, toi et ta femme avez encouragé votre fille à taper dans la balle tout autant que votre fils. Vous ne lui avez jamais interdit de salir sa robe à fleur, et vous ne lui avez jamais mis sous le nez une poupée et une dînette parce que c'est "pour les petites filles". Tu n'as jamais fait comprendre à ton fils que vous étiez "entre hommes" quand vous jouiez au foot, et laissé plus volontiers ta fille en compagnie de sa mère...

Il en découle que:

« Ma compagne l’a accepté petit à petit : le foot est devenu ma rencontre rituelle avec mes amis hommes, confirme Jérôme, 35 ans. Un espace qui dépasse le cadre du football et auquel je tiens. Le seul qui demeure en dehors des femmes. »

Pauvre chouchounet... les femmes ont investi tous les domaines et tu ne peux plus exprimer ta supériorité virile tranquillement. Heureusement qu'elles ignorent encore tout du hors-jeu, voici l'occase d'être tranquille-peinard avec tes potes couillus. Mon avis, c'est qu'un adulte en couple qui a besoin d'un prétexte pour aller seul à une soirée entre amis manque franchement de maturité.


"D’après Freud, c’est leur commune possession d’un pénis qui leur donne le sentiment d’appartenir à un groupe, celui de ceux qui l’ont, par opposition à celles qui ne l’ont pas – et un manque pousse rarement à faire groupe. "

Je crois que c'est la phrase la plus inepte de l'article...Tu n'as pas de pénis DONC tu n'as pas l'esprit de groupe, va dire ça à toutes les filles qui pratiquent des sports collectifs, qui s'investissent dans des associations...

"Le football se vit dans l’instant, voire le passé. Or, parce qu’elles donnent la vie, les femmes sont, elles, plutôt projetées vers l’avenir."
"C’est vrai que la défaite est souvent assimilée à une mort. Une image à laquelle on adhère difficilement côté femmes. Quand on donne la vie, on a peut-être une idée plus claire de ce qu’est vraiment la mort."


Ben voyons. On va le savoir que parce qu'on "donne la vie", il y a un tas de choses qu'on est incapables de faire: taper dans un ballon, boxer, conduire une voiture, lire une carte... même être payées pareil que les hommes, dis voir.


Mais tout de même: il y a des points avec lesquels je suis plutôt d'accord, même si l'article se contente de constater sans vouloir un seul instant changer les choses - faudrait pas bousculer trop les lecteurs...

"...les femmes n’ont pas la moindre possibilité de s’identifier à Zidane, Maldini ou Ronaldo. Si elles les admirent,  [...] leur miroir, quand elles s’y regardent, ne leur renvoie pas l’image d’un joueur de foot."

« Le football condense la plupart des phénomènes de société, explique le sociologue Christian Bromberger. C’est un révélateur. Et cela à tous les niveaux : le problème identitaire, le rapport hommes-femmes, le statut des émotions. »

Je ne te le fais pas dire, et c'est bien pour ça qu'il faut arriver à la parité dans le foot. Du boulot pour la FFF, donc; le Trophée Femmes et Sport n'est donc bien qu'une étape.







Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gabrielle 27/03/2010 11:23


merci Klava :)

le pire c'est qu'il y a des gens qui le croient quand on leur raconte ce genre de choses. en plus, sympa pour les hommes qui n'aiment pas le football...


klava 27/03/2010 07:00


oh la la, cet article m'a tellement énervé... non mais vraiment, nous ressortir l'histoire du "manque de pénis", au début du XXIe siècle! quelle misère! à croire qu'en un siècle la psychologie n'a
pas encore du tout remis en question certains préjugés de M. Freud. je ne comprendrai jamais pourquoi autant d'hommes sont persuadés qu'on leur envie leur pénis...

en tout cas, excellent blog :-)


charles 23/03/2010 13:57


Gabrielle

je ne sais pas si cette différence de mentalités a une influence sur l'exil des sportives. Car depuis deux,nous avons de plus en plus de jeunes sportives françaises qui viennent jouer dans nos
clubs universitaires.

La dernière et non la moindre est l'excellente Jessica Clémençon en Basketball. Jessica a été élue Rookie of the Year cette saison

vidéo
http://www.youtube.com/watch?v=5PahUnTj1qI

http://www.youtube.com/watch?v=mxQuKfgbokA


Pourquoi partent-elles ?
peut-etre pour des etudes universitaires différentes ou pour apprendre la langue anglaise ou bien pour l'expérience du sport universitaire canadien uniquement ?

Il faudra faire une étude sociologique sur les motivations de toutes ses jeunes femmes françaises qui partent pour 1 an ou 2 au Canada et retourne en France par la suite. Il y a plusieurs jeunes
anglaises qui font la meme expérience puis retourne en Angleterre. Es ce une mode ?

je ne sais pas...

Mais cela peut avoir un lien avec ce que vous racontez. Le sexisme et la dévalorisation des sports pourrait amener des sportives à vouloir s'expatrier.


Gabrielle 22/03/2010 21:05


@Charles: sans doute une énorme différence de mentalité entre les Nord-Américains et les Européens...

@Sophie: bien sûr, je ne généralise pas!
mais je trouve qu'invoquer un cas particulier de manière très vague est assez de mauvaise foi.
effectivement, il y a parfois quelques femmes arbitres sur les grands matchs de foot mais ce n'est pas toujours très facile pour elles.

@g.?uan: effectivement le parallèle se fait très facilement! de manière générale il est admis que rien de ce que réalise une femme n'est plus beau que son enfant...
merci enfin pour le compliment qui me touche vraiment :)


g.?uan 22/03/2010 20:29


Il existe, dans le domaine artistique, des attitudes (scandaleuses) équivalentes à celles dénoncées ici pour le sport. Un exemple de discours qui revient : il n'y a pas eu de grandes artistes dans
l'histoire parce qu'est réservée aux femmes la plus belles des créations - l'enfantement. No comment.
Il est assez étonnant que magazine tel que PsychoMAg persiste à relayer des idées reçues dénoncées définitivement sur le plan philosophique, depuis longtemps.
Quoiqu'il en soit, et à aprt ça, je tenais à dire que je retrouve, dans ce blog que je suis régulièrement, le franc parler et la lucidité d'une Badinter par exemple, qui doit rappeler, au 21e
siècle, qu'il est scandaleux de prêter aux femmes des rôles, des goûts, des fonctions, sous prétexte qu'il y aurait une "nature" de femme...


Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....