Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 17:34

C'est mathématique! on l'oublie souvent mais c'est la source de bien des frictions quand il s'agit de développer le sport féminin. Les infrastructures et les financements n'étant pas extensibles indéfiniment, il y a des arbitrages inévitables à faire lorsque l'on décide d'accorder plus d'importance à la pratique sportive féminine.

 

Les JO sont désormais terminés, et n'en déplaise à ceux qui ont vu les "JO de la femme" pour cette édition, j'y ai surtout retrouvé les polémiques habituelles concentrées sur 15 jours: tests de féminité des sportives, beach-volleyeuses, boxeuses, footballeuses et basketteuses en seconde classe, haltérophiles, sportives voilées... J'ai renoncé à parler de tout cela puisque d'autres l'ont très bien fait (cliquez sur les liens!).

 

Je voulais parle d'un autre point. A Londres, les femmes pouvaient concourir dans toutes les disciplines. Mais ceci n'a pas été sans conséquences sur l'organisation des Jeux puisque des épreuves masculines ont du passer à la trappe, planning serré oblige.

Lors de la Première Nuit du Sport féminin, la lutteuse Audrey Prieto m'expliquait que ses confrères masculins avaient mal vécu la suppression de certaines épreuves pour introduire la lutte féminine comme discipline olympique.  Certains lutteurs se sont ainsi retrouvés privés de JO. On imagine leur désarroi, qui s'est transformé en franche rancoeur pour certains.

Et à plus petite échelle, quand il s'agit d'attribuer des créneaux d'entraînement à un club de foot féminin on craint de se mettre les garçons à dos... même si les filles jouent à un niveau plus élévé.

Ce n'est pas une découverte: certains hommes vivent les mesures de parité comme des injustices. On se rappelle de Gilles Simon qui éructe contre l'égalité des primes à Roland-Garros...  Egoïsme? Sans doute. Faute de sensibilisation au sexisme? Certainement. Tous les hommes n'ont pas conscience d'appartenir au groupe dominant et donc d'être privilégiés dans certains domaines. Difficile dans ces conditions de voir plus loin que sa situation personnelle.

J'y ajouterai aussi le sentiment de rétrécissement de la sphère masculine, tandis que la sphère féminine ne fait que grandir. C'est mon exemple favori: il reste un sport olympique réservé à un seul sexe... aux femmes: la natation synchronisée. J'en avais déjà parlé, c'est extrêmement révélateur. Malgré des pressions sociales encore fortes, les femmes peuvent pratiquer à peu près toutes les disciplines. Pas les hommes. Des dizaines de petites filles s'éclatent au foot mais les petits garçons qui veulent faire de la danse n'y sont pas tellement encouragés par leurs parents (ça aussi, je le répète souvent...).

 

Le but n'est pas que les femmes puissent faire toutes ces activités "masculines" si valorisantes et que personne ne fasse plus ces activités "féminines" si peu valorisées!

On oublie trop souvent que les femmes ne sont pas les seules victimes du sexisme, et que la parité ne devrait pas bénéficier qu'à elles seules.

Mais peut-être que les hommes (et les parents de petits garçons) oublient trop souvent que c'est aussi à eux de se mobiliser pour faire valoir leur droit à l'égalité et conquérir les domaines "féminins". ça ne rendra pas leurs épreuves aux lutteurs mais les nageurs pourront peut-être danser aux JO.

 

http://static.lexpress.fr/medias/2040/1044964_france-s-hamilton-sabot-competes-in-the-men-s-gymnastics-parallel-bars-final-in-the-north-greenwich-arena-during-the-london-2012-olympic-games.jpg

Le gymnaste français Hamilton Sabot, médaillé de bronze à l'épreuve de barres asympétriques (photo trouvée ici)

 

 

 

Parce que moi j'ai pas le temps, c'est pas de la tarte d'apprendre à jouer au foot.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Hommes en lice
commenter cet article

commentaires

Prose 25/08/2012 22:58

Je reviens parce que j'ai pensé à ton blog en regardant le site des activités sportives de l'université de Nanterre ( http://www.nanterresportcampus.fr/sports-horaires/ ). C'est qu'un exemple parmi
la multitude, mais sans tes articles j'aurais peut-être pas fait gaffe : aucune photo de femmes pour les sports de combats ou les sports collectifs (on leur a "laissé" le yoga, la natation,
l'aquagym et la danse africaine, tiens tiens). Je suis un peu blasée.

Gabrielle 24/08/2012 20:59

merci :)
je suis contente d'avoir écrit ce billet! je ne garantis pas que je vais pouvoir etre très régulière mais c'est pas grave, il y a pas mal de blogueuses qui parlent de sport maintenant, c'est cool
:)

Prose 24/08/2012 20:47

Ah je me demandais justement pourquoi tu n'écrivais pas plus pendant/sur les JO (je ne te jette pas la pierre, juste ça m'interrogeait :) )
Contente de retrouver tes articles en tout cas, qui comme toujours me font réfléchir...

Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....