Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 08:00

Faire jouer le même jour et au même endroit les finales féminines et masculines des championnats nationaux, c'est une recette adoptée par plusieurs fédérations. Celle de hockey sur gazon, mais aussi celles de sports plus populaires comme le handball et le basket. Avec également des matchs de jeunes, c'est un moyen de promouvoir toutes les facettes de la discipline et d'attirer a priori un public plus large.

Certaines fédérations choisissent plutôt de mettre en place des "Lever de rideau" pour promouvoir les "autres équipes" (= pas les seniors hommes) avant une rencontre prestigieuse. L'équipe de France féminine de rugby a ainsi disputé un match amical contre le Canada, avant un match du XV de France masculin.

 

Les deux formules semblent relativement identiques du point de vue de l'organisation pusqu'il s'agit de deux matchs qui se succèdent, et partent toutes deux d'une bonne intention, mais l'esprit n'est pas le même.

Dans le cas du lever de rideau, on distingue bien l'équipe qui joue "en première partie", moins populaire, dont on suppose qu'elle est de moindre niveau et donc moins digne d'intérêt. Sans compter que dans les grands matchs, une partie du public ne vient que pour voir des "stars".

Dans le cas de la journée, les deux matchs sont présentés sur un pied d'égalité et avec les mêmes enjeux. Immédiatement, l'équipe féminine semble dotée de la même importance et donc du même intérêt que l'équipe masculine. Il n'y a qu'à voir cette affiche:

http://www.ff-handball.org/typo3temp/pics/474734e994.jpg

Bon, on a comme toujours rose pour les filles et bleu pour les garçons, des fois qu'on confonde. Mais au moins chacun occupe la même place sur l'image. Alors que celle que  Olympe avait trouvé pour le rugby indique bien qui est la "vraie" équipe.

Bien sûr, le hand et le basket sont des disciplines bien plus paritaires que le foot et le rugby. Pour ces derniers, les différences de statut entre les équipes masculines et féminines sont telles qu'on peut difficilement les faire cohabiter sans que les hommes "écrasent" leurs homologues féminines. Dans ce contexte, l'initiative de la FFF d'organiser un évènement exclusivement féminin autour de la finale du Challenge de France est intéressante, avec un "lever de rideau" cohérent puisqu'il s'agit d'une finale de jeunes féminines. Une option qui leur évite de se faire phagocyter par les garçons.

 

Mais revenons à nos ballons:

http://www.ff-handball.org/fileadmin/templates/img/logo.pngFinales de Coupe de France de handball

samedi 5 juin

Stade Pierre de Coubertin, Paris

Entrée 10€ ou 20€.

Plus d'infos ici

 

http://www.basketfrance.com/_ffbb/imgs/5.gif

Finales de Coupe de France de basket

dimanche 16 mai

Palais Omnisport de Paris-Bercy

Entrée à partir de 12€.

Plus d'infos ici.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Sports collectifs
commenter cet article

commentaires

Gabrielle 12/05/2010 09:52


bonjour André!
vous avez raison, l'essentiel est que l'on puisse voir les matchs féminins.
Mariel de Femme de Joueur disait par exemple que sa petite fille adore le rugby, mais comme elle n'a jamais vu de femmes jouer, difficile pour elle de s'identifier.


andré 11/05/2010 19:00


C'est un peu un pis-aller mais après tout dans beaucoup de spectacles les numéros en entrée permettent de révèler les talents et de lancer des nouveaux artistes ! Même si au début on a surtout des
mères et leurs filles ainsi que des jeunes garçons (peu d'hommes adultes) c'est une bonne initiation et cela permet de créer des habitudes et des attitudes mentales positives sur le sport féminin.


Gabrielle 11/05/2010 15:43


bonjour charles,

moi aussi je trouve que le public des rencontres féminines est différent.
j'avais été voir OL-PSG au Camp des Loges (demi-finale du Challenge) et il y avait de nombreuses femmes et fillettes dans le public. mais des petits garçons aussi, et les enfants étaient parfois
très jeunes.


Charles 11/05/2010 13:26


Plusieurs formules existent ... je ne sais pas laquelle rend le plus justice aux sportives.

Ici dans la ligue universitaire, ce sont habituellement des programmes doubles: match feminin au début de la soirée, puis le match masculin en fin de soirée. Nous avons tenter l'inverse aussi.
Malheureusement plusieurs supporteurs ne viennent que pour le match masculin qu'il soit mis au début ou au second dans le programme double. Les préjugés ont la vie dure. Certaines supportrices
viennent accompagnés de leurs enfants et elles nous ont dit leur préférence pour les matchs féminins en début de programme.

Pour les championnats universitaires, alors notre formule est de libérer toute une semaine de calendrier scolaire et de tenir la compétition (quart de finales, demi-finale et finale, finale de
consolation) au mème endroit dans la même ville. La stratégie est d'en faire un grand évènement avec de la pub. A l'ouverture de la semaine, Il s'y tient un Gala Banquet. On y fête les athlètes qui
ont marqué la dernière année. Les femmes ont leurs playoffs-championnat dans une ville. les hommes dans une autre ville a une autre date. Généralement les supporteurs répondent bien et sont très
nombreux aux playoffs féminines ( ce qui n'est pas toujours le cas pour les matchs réguliers de saison).


Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....