Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 19:00

C'est le site DFO, Des Filles en Ovalie, qui le dresse. Ce webzine, d'habitude consacré au rugby, s'intéresse le temps de deux volets aux diverses opération de promotion du sport féminin.

C'est l'occasion de repérer les bonnes idées, et de tirer les leçons des échecs. La deuxième partie du dossier traite ainsi la question du match "Lever de rideau" et rappelle qu'il est à double tranchant.

Bonne lecture...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gabrielle 28/12/2009 15:59


bonjour Drovosphère et bienvenue!

effectivement on entend beaucoup moins parler des footballeuses, il est vrai que les Françaises ne sont pas dans les meilleures équipes mondiales...pas encore ;)

le lien entre promotion et nombre de licenciées est à double sens; c'est les promotions qui donnent aussi envie aux jeunes filles de s'inscrire. l'important est en fait d'enclencher la dynamique.


drovosphere 28/12/2009 02:26


J'oubliais, moi aussi je n'accorde qu'une toute petite place au sport féminin, mais ce n'est pas une question d'impact ou de représentativité. C'est juste une question de disponibilité.


drovosphere 28/12/2009 02:22


Sans parler d'argent, la représentation d'un sport est relative à l'intérêt qu'il peut susciter. Le football est de loin le leader au niveau des médias. On entend pourtant moins(à moins que je me
fasse une idée, je découvre ce blog) parler des footballeuses que des basketteuses ou des hand-balleuses dans le peu d'espace que la presse grand public accorde aux sport collectifs féminins. Sans
doute les parcours et palmarès des différentes disciplines féminines influent sur leur visibilité. Mais pour ce qui est de la promotion (par les ligues et fédérations) le facteur primordial est
sans doute le nombre de licenciées. Plus elles seront nombreuses et plus elles seront en mesure d'obtenir de soutien de leurs fédération (l'exemple des filles du PSG dans l'article de DFO). Le
match en lever ou baisser de rideau d'une rencontre masculine a le mérite de retenir l'attention de quelques curieux et pourquoi pas de journaliste venus suivre l'autre évènement.


Gabrielle 23/12/2009 08:50


je trouve personnellement que les matchs sont trop longs pour en enchaîner deux et c'est pour ça que je pense que l'efficacité du truc est limitée. Mais il y en a que ça ne dérange pas et ça a au
moins l'avantage d'avoir un public tout trouvé.

des pour et des contre donc. je suis quand même un peu plus pour la formule "vrai match dans un stade prestigieux avec places à tarif réduit" avec une vraie campagne de com'


NicoD. 22/12/2009 21:55


Effectivement, c'est un article très pertinent. En sports collectifs, le sport féminin souffre en général d'un manque de considération de la part du public. (généralement masculin) Lui apporter sur
un plateau d'argent la preuve par 9 que le spectacle est au rendez-vous est effectivement un axe à creuser.

Ce genre d'expérience, je l'ai vécue en 2004. Pour la commémoration du centenaire de la FIFA au Stade de France, le match féminin "Allemagne-FIFA World Stars" était proposé en lever de rideau de
"France-Brésil". Nous n'étions pas nombreaux à être venus plus de deux heures en avance pour voir la rencontre inaugurale.

Dommage car le spectacle était au rendez-vous.


Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....