Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 12:00

Camille de Rue69 se livre à un exercice hyper pertinent pour raconter la qualification des Bleues: l'écriture épicène. C'est à dire sans aucune mention du genre: aucun adjectif à accorder, aucun prénom, rien qui ne laisse préjuger du sexe des protagonistes. Intitulé "L'Equipe de France se qualifie pour la Coupe du Monde", son effet est impressionnant.

 

On peut mesurer notre conditionnement à relier le foot au masculin, puisque sans marqueurs de genre on imagine aussitôt des hommes. Et apporte une nouvelle interrogation sur notre langage: on ne peut parler d'"Equipe de France" pour les féminines ET les masculines. Mais préciser le genre uniquement quand il s'agit des femmes (en foot, on ne parle pas trop d'Equipe de France masculine) établit une hiérarchie. J'en avais déjà touché un mot ici...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

karine 25/09/2010 08:39


Bien France Inter vient d'en parler de cette qualification et au féminin !!!! Celà m'a mise de bonne humeur ce matin, malgré les menaces de pluie .


Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....