Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 09:00

C'est un sujet qui ne concerne pas tout à fait le sport mais après tout je suis ici chez moi.

La fameuse histoire des bodys sexistes (dont en fait je me fiche) a déclenché une vague de rancoeur vis-à-vis de ces "féministes excessives" qui veulent "qu'on soient tous pareils", "qu'on s'habille tous de la même manière", et même pire! "que tous les petits garçons fassent de la danse et toutes les petites filles du rugby".

Au début ça m'a fait hausser les épaules, puis ça m'a carrément énervée. Je pense que certains font vraiment semblant de ne pas comprendre ce que l'on veut dire sur ces normes genrées, tant l'idée qu'on ne puisse plus diviser la population en deux parties bien disctinctes les panique.

 

Se défaire des stéréotypes sexistes, c'est simplement admettre que nos goûts et notre caractère ne sont pas déterminés par notre sexe.

Prenons l'exemple du sport. Quand je parle de la mixité dans le sport, je ne souhaite pas que tous, hommes comme femmes, se mettent au foot!

Mais il faudrait cesser de considérer le foot comme une activité "naturellement" masculine, et d'une manière générale cesser de tout diviser en "trucs de fille" et "truc de mecs". Comment dire que chacun est vraiment libre de choisir si notre perception est biaisée de la sorte?

 

On ne peut pas se contenter de dire "En général, les femmes sont quand même plus attirées par la danse, mais il faut tolérer les hommes qui veulent en faire." en ayant l'impression de montrer une belle ouverture d'esprit.

Une belle hypocrisie, oui.

Je préfère dire "Les femmes sont en général plus incitées à pratiquer la danse, mais il faut aussi donner envie aux hommes d'en faire".

Ce qui implique de réfléchir sur ce qui nous influence et de reconnaître les stéréotypes que l'on entretient. Comme le dit Kalista dans son très bon billet qu'elle consacre au même sujet, "c'est dur, ça fait peur, ça fait mal mais la liberté est à ce prix".

A vous de voir.

 

 

J'imagine simplement que dans un monde idéal, on ait 50% de femmes et 50% d'hommes licenciés dans chaque fédération sportive. Evidemment c'est utopique, mais admettez qu'on est loin du "tous pareils": des rugbymen, des danseuses, des footballeuses, des patineurs, des gymnastes, des ahtlètes...

 

http://images.nationalgeographic.com/wpf/media-live/photos/000/088/cache/glenfinnan-highland-games_8870_600x450.jpg

Pour ou contre la jupette dans le sport?

Photo de Jim Richardson trouvée ici

 

 

Autres billets sur le sujet:

Sport féminin: baisser les bras?

Il est plus difficile pour un homme de s'identifier à une femme que l'inverse

Le shorty rose en question


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Antisexisme 22/06/2011 09:51


Bien d'accord avec toi !!
Je pense que c'est de la mauvaise foi...
Il ne s'agit pas d'uniformiser, au contraire !
Actuellement, on uniformise les filles d'un côté, et les garçons de l'autre. On a deux catégories d'individus qu'on essaye de faire entrer dans deux moules.
Si on laissait tomber l'éducation genrée, il y a de fortes chances qu'on obtienne des individus exprimant leurs envies et désirs de manière beaucoup plus diversifiés... On aurait pas deux
catégories de gens, mais une gamme très diverse !


Euterpe 22/06/2011 06:57


A cette agression de Petit Bateau par l'image, avec gloup du collectif Angrywomenymous on a préféré répondre par l'image :

http://angrywomenymous.blogspot.com/p/il-faut-battre-la-fille-quand-il-est.html


Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....