Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 08:30

J'ai très rarement rencontré des gens choqués par ma pratique du football. Au contraire, j'ai souvent trouvé mes interlocuteurs intéressés, même impressionnés. Même si ça me fait soupirer d'entendre "Et vous faites des matchs sur grand terrain? ça dure 90 minutes aussi? Wouahou!", pour une femme c'est carrément valorisant de pratiquer un "sport d'homme".

 

Et celles qui font des sports "traditionnellement féminins"? Je suis toujours surprise quand je les entends dénigrer elle-même leur pratique: "Ah, moi, je suis un vrai cliché, j'ai fait de la GRS pendant 10 ans..."

"Moi je fais de l'équitation, c'est un peu nunuche de brosser son poney mais bon...".

Pardon?

 

Et je suis encore plus surprise, quand je parle de promouvoir le sport féminin et que je me heurte à une vraie agressivité:

"Ben moi je fais de la danse depuis mes 5 ans, je suis une vraie cruche sans cervelle, c'est ça? Maintenant faut faire du catch pour prouver qu'on est pas des gourdes?"

On se calme.

 

On est en présence de ce qu'on appelle une "double contrainte". D'un côté les femmes sont incitées, par les médias, leur entourage, à pratiquer des sports censés les rendre belles et gracieuses. Mais d'un autre côté, on a pas mal d'admiration pour les femmes qui pratiquent des sports plus violents et physiques.

Un exemple tout bête: énormément de jeunes filles pratiquent la gymnastique. Mais dans les médias, on voit bien plus de footballeuses et de tenniswomen. Qu'on ne se privera pas de critiquer sur leurs muscles trop apparents.

Ce qui est bien c'est que comme ça on a toujours tort. On est soit une cruche, soit un cageot. L'idéal qu'on devrait atteindre, c'est Lara Croft: une héroïne ultra-physique, mais glamour, qui enchaîne les aventures dans la jungle sans auréoles sous les bras et sans que ses seins ne ballotent. Elle n'existe pas? Zut alors.

 

On n'est pas dans une guerre de valeurs, à discuter des mérites comparés de la lutteuse et de la patineuse. Au lieu d'en vouloir à ces horrible féministes qui, en plus d'être velues, veulent empêcher les petites filles de vivre leurs rêves de rubans et de cerceaux, il serait judicieux de se rendre compte que ce ne sont pas elles qui dévalorisent systématiquement les activités dites "féminines" pour encenser celles dites "masculines".

 

http://cfj65.pressebook.fr/bandeavance/files/2011/02/Lara_Croft.jpg

Photo trouvée ici

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Poncifs et préjugés
commenter cet article

commentaires

andré 11/07/2011 11:12


Effectivement ce n'est pas en dénigrant les activités plutôt pratiquées par les femmes que l'on fait avancer l'égalité des sexes; par exemple la danse classique c'est très difficile, à un certain
niveau les danseuses (et les danseurs) sont des sportives de haute compétion. Mais une fille peut faire de la danse et du karaté (une jeune femme habituée à la danse aura d'ailleurs plus de
facilités pour pratiquer des arts martiaux qu'une autre car son corps est à la fois en moyenne plus musclée, mieux coordonné et plus souple et son mental plus endurant) de même qu'un garçon peut
faire de l'équitation et de la danse et du rugby aussi.
Il faut élargir l'horizon des deux sexes même si clairement c'est avant tout les femmes qui sont le plus souvent minimisées.


Gabrielle 11/07/2011 11:26



et je pense sincèrement que ce point de vue les garçons partent de bien plus loin que les filles: dur de revendiquer une activité "féminine" donc perçue comme "inférieure"...



Mimoi 07/07/2011 13:41


Ce qui m'énervait le + c'est quand on essayait de m'expliquer le hors-jeu quand pendant un match je disais "mais il est jamais hors-jeu là!!!"... Je sais ce que c'est, alors je finissais par couper
la parole du mec pour finir son explication, et lui démontrer, ralentis à l'appui ou copines à côté pendant les "vrais" matchs le dimanche, qu'effectivement il n'y avait pas hors jeu, que je n'ai
pas dit ça pour le fun.
Le mieux je crois, ça a été pendant un match où je jouais, stoppeuse. Il y a une touche pour nos adversaires. Je suis l'attaquante adverse, je la colle, elle fait plein d'appels donc je l'empêche
d'être bien placée... Mon entraîneur et des "supporters" sur le côté, tous des mâles, me crient alors : "mais remooooooonte comme ça elle est hors-jeuuuuu!!! REMONTE PUTAIN!" et il a fallu que je
leur hurle que NON, il n'y a pas de hors-jeu lors d'une touche, pour qu'enfin ils me foutent la paix...


F Nancy 07/07/2011 11:59


je sais pas si c'est ici que je dois poster ce commentaire...mais bon puisqu'on parle de préjugés.Le samedi passé j'étais envoyée par ma rédaction pour la couverture du championnat national de
foot. Le tableau:des confrères,curieux de me voir, l'un d'eux me présente aux autres.ici on parle de foot, à la pause de lance une blague "quoi les joueurs ne sortent pas du terrain ils veulent
directement changer de camp et jouer la deuxième période?",le gars bondit de son banc pour tenter de vite m'expliquer comment se déroule un match de foot. je rigole. le foot on me l'a bassiné de la
6e en Tle et je l'ai pratiqué moi même. c'était un test, ces mecs ont dans la tête que les journalistes femmes ne savent rien au foot.
le lundi pendant une conférence sur "rôle du commentateur et du consultant" je pose une question juste pour une précision, un confrère juste à côté se fait passer pour le deuxième conférencier pour
s'empresser m'expliquer (puisque je ne sais rien) la différence entre "la composition" et le "classement" de l'équipe ça m'agace mais je ne sais comment l'arrêter.
Tous les jours je dois justifier ma place quand on parle de certains sports.Parfois ces mecs ne savent rien du tout, ils ont l'autorité de parole sur le foot, la boxe etc juste parce que ce sont
des mecs...chiant mais bon


Mimoi 01/07/2011 12:16


@Daniel : et heureusement ;)
C'est vrai que soit on s'y fait et on en rigole, soit ça devient très vite pesant... Moi personnellement rien ne me dérange au point que ça me pèse lol, du moins certainement pas le fait de me
faire brancher par des mecs qui croient que je suis parfaite car j'aime le foot (d'ailleurs, je ne les détrompe pas, bien sûr que je suis parfaite ^^)


Gabrielle 04/07/2011 15:52



en fait ça dépend de ce qu'ils peuvent dire.


des attaques personnelles, je m'en fiche: j'ai confiance en moi et me sens suffisamment soutenue par ailleurs pour ne pas y prêter attention.


ça me gêne beaucoup quand ce sont des choses insidieuses, quand on essaie de te mettre à l'écart sous de faux prétextes, ou qu'on minimise devant toi systématiquement les performances des femmes.


mais bon... je choisis mes amis ;)



Daniel Duret 30/06/2011 17:01


C'est vrai qu'une fille évoluant dans le milieu sportif super conno-macho a d'énormes chances de se faire allumer a moins de rentrer dans le jeu...
Y'en a qui s'y font pas, d'autres qui s'y débrouillent comme des ablettes argentées !!!
D'un autre côté tous les mecs ne sont pas des caricatures pour les pubs d'AXE !


Gabrielle 04/07/2011 15:50



c'est sûr qu'aujourd'hui je crois que pour être là-dedans il faut du caractère. c'est désolant car des nanas un peu timides ou peu sûres d'elles sont sans doute découragées de s'y mettre...


d'accord avec toi sur les préjugés envers les mecs, mais c'est aussi à eux de prouver qu'ils ne sont pas des caricatures... des mecs tout à fait "non caricaturaux" pris à part deviennent souvent
les pires de machos "tradi" quand ils sont en groupe. et le courage d'assumer ses pensées alors?


 



Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....