Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 12:00
Le supposé plus faible niveau des sportives par rapport aux sportifs est un des arguments les plus souvents avancés pour justifier que le sport féminin est bien peu digne d'intérêt. J'en avais déjà parlé: elles courent moins vite et frappent mois fort, à quoi bon regarder les sportives si c'est pour n'offrir qu'une pâle imitation des hommes?

Effet "Journée des femmes"? Le blog Mémosport nous rappelle ainsi ce fameux match qu'on avait appelé, de manière très racoleuse, "La Guerre des Sexes": En 1973, un tennisman de renom mais néanmoins macho - Bobby Riggs --, défie Billie Jean King sur un court. Elle l'emportera par ses qualités techniques. Dans une autre discipline, on avait aussi vu Rusty Kanokogi remporter un tournoi de judo masculin...

Le livre Femmes et Sport  (Editions Hélium), dont m'avait parlé Karine, aborde aussi le sujet et se pose en fait la question de l'attitude à adopter par rapport aux hommes, en tant que sportive.

http://farm4.static.flickr.com/3660/3360734315_c5618a0495.jpgDoit-on, à l'instar de Violette Morris, reproduire totalement le modèle masculin en tentant de s'en rapprocher le plus possible? Violette Morris s'est en effet fait retirer les seins pour pratiquer la conduite automobile. A rapprocher ironiquement de l'athlète Jana Pittman, qui s'en était fait rajouter pour reconquérir son ex-mari...et les a retiré depuis.

Doit-on plutôt reconnaître que mère Nature nous a quand même bien entubées avec son histoire de masse graisseuse supérieure? Et faire avec, c'est-à-dire que l'on adopte une autre conception du sport que celle de la performance "mesurable". Les exemples de Rusty Kanokogi et de Billie Jean King montrent que la maîtrise technique et la tactique, tout comme la gestion du mental, font partie intégrante de la pratique...et n'ont pas de sexe.

Ce n'est évidemment pas le point de vue adopté par les médias, car ce n'est ni celui des sportifs de canapé à qui Usain Bolt fait vivre une espèce de toute puissance par procuration, ni celui des acharnés qui estiment la valeur d'une personne aux chiffres qu'elle produit, que ce soit des chrono ou des dollars.

Mais cette 2e solution aurait le mérite de rendre le sport féminin tout aussi intéressant que son pendant masculin. Un  peu comme le pâté et le saucisson. Ils sont différents mais délicieux tous les deux. Inutile de chercher qui est le pâté et qui le saucisson, c'est une comparaison comme ça...

Et cela permettrait également de donner leur place aux disciplines handisport. Car oui, les Jeux Paralympiques de Vancouver on commencé hier, et ça ne déchaîne pas vraiment les passions.



Crédits photo: Sylvar, trouvée ici



D'autres articles:
Des pistes trop rapides pour les skieuses?
V'là autre chose: selon David Douillet, les femmes judokas sont contre-nature
Top 10 des sportifs 2009 sur Eurosport.fr: pas une femme!
Du patinage artistique "plus viril"...et les femmes dans tout ça?





Partager cet article

Repost 0

commentaires

emelire 16/03/2010 11:45


Effectivement je ne savais pas que les paralympiques avaient lieu à Vancouver !! (bon je suis pas acharnée de télé non plus...). Pour le sport féminin, mon avis c'est je crois un peu ce que tu as
écrit (si j'ai bien compris, merci à la comparaison 'paté / saucisson' ;o) en fait pour moi, le sport féminin donne la chance à des femmes de concourir et de vivre décemment de leur métier ; et
d'autre part il offre une vitrine, des modèles, des inspirations aux femmes et aux filles en général, donc encourage la pratique sportive amateure ou professionnelle. Une petite fille qui ne voit
jamais de femmes sportives ... c'est un problème.
Ensuite : pourquoi les hommmes plus forts, etc. ... je ne sais pas mais les enfants naissent de parents où en général le père est plus grand que la mère, donc les garçons et filles qui en naissent
ont aussi ces caractéristiques ... Après la force, l'énergie, les hormones, la technique ... c'est complexe (trop pour moi ;o) vive le paté et le saucisson !!!


Gabrielle 16/03/2010 09:18


bonjour andré, je suis tout à fait d'accord avec vous.

j'aime également beaucoup la dynamique des "petites" catégories féminines.

et c'est vrai que pour apprécier complètement le sport féminin, il ne faut pas réclamer un ersatz de la pratique des hommes, mais plutôt savourer ses spécificités (ex le foot, plus lent mais plus
technique)

il est vrai également que la marge de progression est encore forte dans certaines disciplines et nous promet de beaux moments!


andré 15/03/2010 19:11


Même si les techniques sont les mêmes dans les sports pour les femmes et les hommes la façon de pratiquer (rapidité, adresse, réactivité..) varie souvent; par exemple les petits gabarits en sports
de combat (beaucoup de femmes mais aussi des hommes) sont souvent plus agréables à regarder avec plus de mobilité, de spectacle que les combats de super lourds, figés et ennuyeux.
Dans beaucoup de sports le spectateur amateur peut trouver plus d'intérêt à voir des femmes évoluer que des hommes; par ailleurs, rien n'est figé et l'écart de performance entre sexe a tendance à
se réduire au fure et à mesure que la pratique féminine et les exigences d'entrainement pour le sexe "faible" se rapproche des standarts masculins.


Gabrielle 15/03/2010 09:58


Anna, je pense comme toi qu'aujourd'hui les techniques sont très affûtées et que ce ne serait plus possible aujourd'hui.

en fait l'anecdote de Rusty Kanokogi, comme celle que Charles nous montre, a le mérite de nous faire comprendre que l'intérêt du sport ne réside pas forcément dans la supériorité physique.

cet autre point de vue qui amènerait bien plus de monde à venir pratiquer, et surtout des femmes!


Charles 14/03/2010 14:56


Bonjour

Grâce à leur qualité de jeu et à leur technique, des équipes féminines remportent des tournois masculins. Le dernier exemple chez nous est au hockey;

''Une équipe de filles domine les gars à Buckingham'' http://www.cyberpresse.ca/le-droit/sports/sport-amateur/201003/04/01-4257369-une-equipe-de-filles-domine-les-gars-a-buckingham.php

Quand les jeunes hockeyeurs ont vu qu'ils n'étaient pas de calibre au niveau technique, ils ont commencé à brasser les filles hockeyeuses, mais elles ont répliqué coup pour coup et remporter le
tournoi.


Ecrivez-Moi!

  • : Entrées en lice
  • Entrées en lice
  • : Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!
  • Contact

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....