Jeudi 21 juillet 2011 4 21 /07 /Juil /2011 08:30

Je crois que c'est cela qu'il faut retenir de la Coupe du Monde féminin de football. Dans la lignée des succès d'audience et d'estime qu'ont été récemment les Championnats du Monde de hand, les JO de Vancouver et les Championnats d'Europe d'athlétisme.

 

En France, on ne peut pas parler de sport sans tout ramener au football masculin auquel on compare toujours tous les autres sports, en bien ou en mal. Tel sport est moins fédérateur, tel autre est plus fair-play, celui-ci passe moins bien à la télé, celui-là est plus "propre"...

Mais chaque fois qu'il a l'occasion de voir autre chose (et si en plus les Français gagnent) le public plébiscite cet "autre chose". Lutte, natation, ski, handball, basket, tennis, athlétisme...

 

A chaque fois pour revenir de plus belle sur le football masculin...

Je suis persuadée que c'est plus par habitude que par goût: c'est parce ce qu'on connaît les règles et les joueurs, parce qu'on veut regarder des stars, parce qu'on veut voir des stades remplis, parce qu'on a des réflexes bien réglés sur la discipline.

 

Quel média aura le courage de rendre au foot masculin sa vraie place, celle d'un sport parmi tant d'autres? Je suis persuadée que cela rendra service à la discipline même.

Et puis tout cet espace libéré, on pourra le remplir avec tous ces sports qui passionnent leurs pratiquants et qui méritent d'être mis en lumière également. En intégrant bien évidemment le sport féminin!

Ne nous inquiétons pas pour les spectateurs, ils savent que l'on peut vibrer sur bien d'autres spectacles.

 

http://photo.lejdd.fr/media/images/sport/athletisme/myriam-soumare2/2230113-1-fre-FR/Myriam-Soumare_pics_390.jpg

Myriam Soumaré après sa victoire au 200 m des Championnats d'Europe en 2010

(Photo trouvée ici)

http://www.ladepeche.fr/content/photo/biz/2010/02/14/dv643562_zoom.jpg

Vincent Jay, qui a remporté le sprint de biathlon aux JO de Vancouver

(Photo trouvée ici)

http://rss.feedsportal.com/c/32898/f/533234/e/1/s/1288827a/l/0Lmedia0Brtl0Bfr0Conline0Cimage0C20A110C0A20A60C76577630A430Ijudo0Bjpg/7657763043_judo.jpg

Lucie Décosse et Teddy Riner ont tous deux remporté l'or au dernier Tournoi de Paris

(Photo trouvée ici)

 

 

 

Publié dans : Sport féminin et médias
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Samedi 16 juillet 2011 6 16 /07 /Juil /2011 11:32

Bon, l'Equipe de France féminine a terminé  4e  de la coupe du Monde de foot...* Personnellement j'ai eu plaisir à regarder les matchs, j'ai vu du beau jeu, j'ai vibré, crié, rongé mes ongles, dansé dans mon salon, engueulé ma télé... le sport comme je l'aime!

Et puis il y a beaucoup de positif sur l'image de la discipline.

 

On ne pourra plus dire "Le foot féminin n'intéresse personne"

 

Le match de USA-France a rassemblé 3 millions de spectateurs, répartis entre Eurosport et Direct8, et les joueuses de l'Equipe de France ont figuré plusieurs fois en Une de divers journaux. Même si un spectacle n'a pas besoin d'attirer les foules pour être de qualité (l'inverse est valable aussi), c'était un argument fort contre la médiatisation du sport féminin. Les esprits chagrins n'y peuvent plus rien: les footballeuses ont plu au public.

 

Evidemment, pour savoir s'il s'agissait de chauvinisme plus que d'amour du beau jeu, attendons les chiffres d'audiences de la finale (ce soir**).

 

 

On ne peut plus dire: "C'est pas génial d'être footballeuse pour une fille"

 

J'ai toujours été fière d'être footballeuse, mais maintenant, vu le concert de louanges que l'on a entendu... un peu de leur gloire retombe sur nous, les amateures pur sucre :) Les Bleues forment une équipe attachante, on les voit désormais comme des filles sensées, travailleuses, talentueuses...

Tous les arguments les plus idiots contre le football féminin tombent: leurs corps de sportives n'ont rien de masculin. Et même la plus grande peur des parents, que le foot "en fasse une lesbienne", n'a plus lieu d'être tant on a souligné qu'une des joueuses est un couple avec un footballeur - je pense d'ailleurs que c'était fait dans ce but précis. Je sais bien qu'on devrait se foutre de savoir si une femme est jolie et hétéro, mais comme ça, même les fillettes qui ont des parents débiles rétrogrades pourront jouer au foot si elles le veulent...

 

Ceux qui estiment que "le foot c'est quand même un truc de mec" deviennent marginaux (et aigris).

 

 

Mais on a encore un problème avec notre conception du football

 

Ca sonnait parfois exagéré et hypocrite, comme le souligne bien Pascal sur son blog.

Et il est parfaitement débile de comparer les Bleues à leurs collègues masculins. Le joli parcours des Bleues n'est pas une consolation; si les hommes étaient champions du Monde, le mérite des femmes serait le même.

Concernant l'inévitable comparaison des salaires: j'aurai aimé entendre quelqu'un dire que ce sont les hommes qui sont trop payés et que c'est leur salaire à eux qui devrait être ramené au niveau des femmes.

 

 

http://www.footofeminin.fr/photo/art/default/3134747-4479301.jpg?v=1310843936

Elodie Thomis, auteure d'un but hier contre la Suède

Photo: Eric Baledent, trouvée ici

 

 

*Si vous n'avez pas suivi le déroulement de la compétition (quoi?!! comment?!!?) je vous invite à fureter sur le site Footofeminin.fr et sur Femmes de Sport.

 

** USA - Japon, à 20h30 sur Direct8 et Eurosport

Publié dans : Football
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Samedi 9 juillet 2011 6 09 /07 /Juil /2011 16:53

Soyons bien clair: les médias qui encensent aujourd'hui le foot féminin ne sont pas à remercier, c'est normal de parler d'une équipe qui accède aux quarts de finale, puis aux demies d'une Coupe du Monde. Et pourquoi en parlent-ils d'un coup, quitte à enjoliver un poil leur soupe? Parce que le public veut de la victoire et de la légende. C'est comme l'année dernière avec l'athlétisme. Faut-il donc râler qu'on nous impose le foot féminin et lui tourner le dos par dégoût du marketing?

http://www.footofeminin.fr/photo/art/default/3122199-4460950.jpg?v=1310335297

 

Tout comme l'année dernière, je suis bien consicente qu'on se précipite pour nous vendre une image de sportifs passionnés, solidaires et modestes, mais je ne veux pas bouder mon plaisir: arriver en demi-finale de la Coupe du Monde est une première pour le football féminin français et je trouve effectivement les joueuses très attachantes et ultra-motivantes.

Alors oui, j'ai acheté l'Equipe dimanche, avec les Bleues en Une et le titre un peu exagéré, ne serait-ce que pour avoir un souvenir des bons moments que je passe à voir les matches.

 

Quant à ceux qui trouvent qu'on n'a plus le droit de rien dire sur le foot féminin à cause de cela... encore faut-il voir ce qu'ils ont envie d'en dire.

 

Je pense que les joueuses et le staff de l'Equipe de France savent très bien qu'en étant plus médiatisés ils s'exposent aussi plus aux critiques. Et on peut tout à fait critiquer et décortiquer les choix de l'entraîneur et les erreurs et lacunes des joueuses, comme nous savons tous si bien le faire devant une bonne bière.

 

Par contre, dire et penser que parce qu'il s'agit de femmes, les footballeuses ne joueront jamais un football digne d'intérêt n'est pas acceptable. Jamais.

Nous avons deux bras, deux jambes et notre cerveau est tout aussi capable de comprendre le hors-jeu que celui des hommes.

Ami footeux, si tu place ta virilité dans le football, je comprends que ça doit être dur de voir des femmes mises ainsi en lumière. Alors tu te réfugies dans ta capacité à mettre des grosses pralines dans les cages (la puissance, ça c'est viril). Dans ce cas tu aimes pratiquer un sport où on frappe fort et basta, libre à toi, mais ça ce n'est pas du foot, sinon qu'est-ce qu'on se ferait suer devant nos écrans.

 

 

 

Crédit photo:Eric Baledent, trouvée ici avec d'autres et de belles interviews des joueuses, courez-y!!!

 

 

 

 

 

Publié dans : Football
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 4 juillet 2011 1 04 /07 /Juil /2011 15:53

J'ai vu ceci, dans un magasin de sport en Finlande, au milieu d'équipements masculins très austères.Il y a un ballon, une pompe et des protège-tibias.

 

IMG 4023

 

ça fait mal aux yeux, je suis d'accord. Mais chacun sa raison de commencer un sport: petite, j'ai voulu faire du judo car je trouvais le "déguisement" trop génial, (et c'était parti pour 10 ans de pratique passionnée) alors l'argument "paillettes' n'est pas plus mauvais qu'un autre.

Je sais que le fait que ce soit écrit "Girls" enferme encore la couleur rose dans un genre, et le petit garçon qui voudra jouer au foot avec un ballon rose n'est pas prêt de se le voir offrir à Noël.

Mais pour les parents d'une fillette, c'est un bon moyen pour composer avec la dictature du rose qui sévit dans les petites classes. On va encore dire que je veux forcer les enfants , mais à quand un justaucorps de danse imprimé "Spiderman" pour les garçonnets?

 

 

Le texte derrière la boîte me plaît énormément. Quel parent ne souhaite pas que sa fillette ait confiance en elle, développe sont esprit d'équipe et soit sociable? J'aime que ce soit écrit. Qu'on se rende compte que les garçons et les filles développent des qualités différentes parce qu'on les met à des activités différentes, pas parce que c'est inné.

 

IMG 4024

 

 

Et puisqu'on parle de faire découvrir des sports aux enfants, je vous conseille  ce billet de Femme de joueur.

 

Publié dans : Sports collectifs
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Lundi 27 juin 2011 1 27 /06 /Juin /2011 08:30

J'ai très rarement rencontré des gens choqués par ma pratique du football. Au contraire, j'ai souvent trouvé mes interlocuteurs intéressés, même impressionnés. Même si ça me fait soupirer d'entendre "Et vous faites des matchs sur grand terrain? ça dure 90 minutes aussi? Wouahou!", pour une femme c'est carrément valorisant de pratiquer un "sport d'homme".

 

Et celles qui font des sports "traditionnellement féminins"? Je suis toujours surprise quand je les entends dénigrer elle-même leur pratique: "Ah, moi, je suis un vrai cliché, j'ai fait de la GRS pendant 10 ans..."

"Moi je fais de l'équitation, c'est un peu nunuche de brosser son poney mais bon...".

Pardon?

 

Et je suis encore plus surprise, quand je parle de promouvoir le sport féminin et que je me heurte à une vraie agressivité:

"Ben moi je fais de la danse depuis mes 5 ans, je suis une vraie cruche sans cervelle, c'est ça? Maintenant faut faire du catch pour prouver qu'on est pas des gourdes?"

On se calme.

 

On est en présence de ce qu'on appelle une "double contrainte". D'un côté les femmes sont incitées, par les médias, leur entourage, à pratiquer des sports censés les rendre belles et gracieuses. Mais d'un autre côté, on a pas mal d'admiration pour les femmes qui pratiquent des sports plus violents et physiques.

Un exemple tout bête: énormément de jeunes filles pratiquent la gymnastique. Mais dans les médias, on voit bien plus de footballeuses et de tenniswomen. Qu'on ne se privera pas de critiquer sur leurs muscles trop apparents.

Ce qui est bien c'est que comme ça on a toujours tort. On est soit une cruche, soit un cageot. L'idéal qu'on devrait atteindre, c'est Lara Croft: une héroïne ultra-physique, mais glamour, qui enchaîne les aventures dans la jungle sans auréoles sous les bras et sans que ses seins ne ballotent. Elle n'existe pas? Zut alors.

 

On n'est pas dans une guerre de valeurs, à discuter des mérites comparés de la lutteuse et de la patineuse. Au lieu d'en vouloir à ces horrible féministes qui, en plus d'être velues, veulent empêcher les petites filles de vivre leurs rêves de rubans et de cerceaux, il serait judicieux de se rendre compte que ce ne sont pas elles qui dévalorisent systématiquement les activités dites "féminines" pour encenser celles dites "masculines".

 

http://cfj65.pressebook.fr/bandeavance/files/2011/02/Lara_Croft.jpg

Photo trouvée ici

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans : Poncifs et préjugés
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Jeudi 23 juin 2011 4 23 /06 /Juin /2011 08:30

Non ceci n'est pas un cadeau pour les (nombreux) internautes qui viennent ici avec une requête "Laure Boulleau nue". (Voilà pour le petit coup de pouce à mon référencement).

Et sinon: la footballeuse Laure Boulleau, défenseure au PSG et joueuse de l'Equipe de France, est un des visages de la campagne de pub d'une célèbre marque de sport.

On poura dire ce qu'on voudra sur la marchandisation du sport, que la pub c'est mal, etc... OK, j'irai en enfer pour en avoir parlé. Cependant on râle assez sur les publicités sexistes pour savoir à quel point elles reflètent la société MAIS aussi qu'elles influencent notre vision. Si Laure Boulleau a été choisie pour figurer jusque dans les pages du magazine Glamour (où j'ai d'abord trouvé la photo) c'est qu'aujourd'hui une footballeuse dégage une image suffisamment positive pour faire vendre.

C'est sûr qu'il s'agit d'une collection plus "prêt à porter" et que j'aurais préféré la voir en short et crampons, mais c'est un début...

 

Pour continuer dans le people, un article du Parisien sur, disons, la conciliation carrière sportive/vie privée d'une footballeuse de haut niveau... Non, je ne me transforme pas en tabloïd: lisez avant de hurler.

 

Crédits photo: NIke. Photo trouvée ici

 

 Photo trouvée ici

 

Publié dans : Sport féminin et médias
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Entrées en lice

Relayer l'actu du sport féminin, battre en brèche les idées reçues. Parce qu'il y a aussi des sportives!

Qui suis-je?

Je suis une sportive amateure un peu touche-à-tout et très accro... Quand je ne suis pas en short, je suis une fervente spectatrice. Mais le sport féminin c'est pas facile à suivre dans les médias: pour une femme, mieux vaut être mignonne que championne. Dans ces conditions, difficile de motiver les copines pour un footing....

Ecrivez-moi!

Partager

Suivez mes nouveaux billets!

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés